ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

La forêt cachée derrière l'arbre

larbre_qui_cache_la_foret.jpg

 

— La DG est d’accord pour te confier ce projet, mais absolument aucune embauche, d’accord ?

— OK ! On est juste 2 personnes, moi et mon jeune en alternance. Aucun souci.

Ludovic sentait bien que le DRH et le DAF le regardaient d’un drôle d’œil. Ils n’avaient pas l’air convaincu. Comment pouvait-on accepter le gros projet de digitalisation de l’entreprise sans demander des personnes supplémentaires ?

— Vous me confirmez qu’il y aura quand même une ligne budgétaire ouverte ? C’est quand même un projet important pour notre entreprise.

— Oui, bien sûr. Un budget mais pas de CDI.

Ludovic était ravi. Il avait ce qu’il lui était nécessaire pour mener à bien et à terme ce dossier.

— C’est parfait. J’aurais juste besoin également d’une assez grande salle de réunion. Et qu’elle soit équipée d’un système de visioconférence.

— Désolé mais je ne comprends pas. Aucune embauche, on a dit. Donc, pour les réunions, je pense qu’il y a suffisamment de place dans ton bureau pour 2 personnes.

Ludovic fit un clin d’œil et ajouta avec un soupçon de mystère.

— Aucune embauche, d’accord… Mais, pas aucune personne…

DRH et DAF se regardaient avec un air interrogatif.

Ludovic continua.

— Enfin, vous pensez bien qu’un tel projet ne peut pas être fait que par moi et mon alternant. J’ai besoin de plus de matière grise. Alors, j’ai contacté mon réseau en vantant le côté épanouissant de ce projet. Je vais avoir des contributeurs dans plusieurs pays. Des ingénieurs de Californie qui travaillent dans une société qui donne du temps libre à ses salariés pour qu’ils puissent travailler librement sur leurs projets. Un institut en Inde qui est intéressé par le côté sociologique de la transformation. Des personnes en Australie qui adorent la France et qui ont envie de se mélanger à notre culture.

Et Ludovic ne s’arrêtait plus. Il y avait des gens de la NASA qui avaient envie de changer d’air. Il parla de financement participatif, d’expérience partagée, de collaboration, de coopétation… Si on sommait tout, il y avait beaucoup de personnes qui allaient contribuer, d’une manière ou d’une autre, sur le sujet.

— Alors, vous comprenez bien que je vais avoir besoin d’une salle de réunion assez grande. Elle devra être équipée de visio. Et elle devra également être accessible à n’importe quelle heure du jour… ou de la nuit. Car, Steve de Californie n’aura pas forcément toujours envie d’être le dernier couché ou le premier levé.

Ils avaient besoin d’être rassurés.

— Et, comme prévu, aucune embauche. Juste une ligne budgétaire… Et de la flexibilité sur les horaires de travail, bien sûr. On est au 21ème siècle, quand même, non ?

Le DAF se tourna vers le DRH, un peu inquiet.

— C’est nouveau, quand même, tout ça… On a le droit de faire ça ?

Ludovic riait de bon cœur en voyant leurs têtes si étonnées.

— Vous savez, mon père était DRH. Il est décédé, maintenant. Le connaissant, j’imagine qu’il est en train de gérer les Ressources Humaines au paradis. Mettre en place des carrières pour faire évoluer les anges... Oui, ce serait bien lui, ça…

Ludovic leva les yeux au ciel pour le saluer.

— Il a pris des notes durant toute sa carrière. Un espèce de journal intime. Et je me suis amusé à le feuilleter. Quand il parlait du travail, il y avait toujours un contrat de travail. Toujours. Et les personnes visaient tous le saint graal, le CDI. Il racontait que des candidats avaient refusé des embauches parce qu’elles étaient en CDD. Mais, maintenant, tout ça a changé. Dans ce monde qui est maintenant si petit, ou plutôt, à taille humaine et à portée de clics, pourquoi être prisonnier d’un contrat de travail qui ne reste qu’administratif. Alors que ce qui reste important pour nous, c’est juste le travail. Bien le faire s’il est intéressant et laisser son empreinte dans un monde qui appartient à ceux qui essayent et qui osent.

DRH et DAF écoutaient en hochant la tête.

— Vous êtes bien d’accord que ce qui compte pour vous, c’est bien votre projet. Transformer notre entreprise. Qu’elle s’intègre de la meilleure manière dans ce monde digital et qu’elle en fasse vraiment partie ?

— Oui, c’est ça.

Ludovic avait gagné.

— Laissez-moi faire. Aucune embauche. Juste une autre forme de collaboration et de travail ensemble au bénéfice de la réussite d’un projet commun. Bon, ce n’est pas tout ça, je vais y aller. J’ai un sanglier sur le feu…

Il se leva. Il était déjà presque parti quand il se retourna.

— Et, comme disait toujours mon père, je vous remercie de cette confiance et de cette opportunité que vous me laissez de changer un peu le monde en créant une autre forme de lien. Je vous salue et vous souhaite de bien vous porter.

Auteur

visuel_expert-bruno-wierzbicki-new.jpg

Responsable des Ressources Humaines

Bruno Wierzbicki est ingénieur en aéronautique et pilote de chasse dans l'armée de l'air. Dans sa...

visuel_expert-bruno-wierzbicki-new.jpg

Bruno Wierzbicki

Responsable des Ressources Humaines Bruno Wierzbicki est ingénieur en aéronautique et pilote de...

Du même auteur

entreprise_liberee.jpg

Libérée, délivrée...

entreprise_liberee.jpg

Libérée, délivrée...

La face cachée de... L’entreprise, tout le monde y a réfléchi dessus. Qu’on soit en dedans, en tant...

Par Bruno Wierzbicki, le 11/05/2018

visuel_evolution_professionnelle_12_shutterstock.jpg

Un nouvel A-(m)-I

visuel_evolution_professionnelle_12_shutterstock.jpg

Un nouvel A-(m)-I

Ils l’avaient installé en face de moi. Juste en face. A son bureau. C’était un peu normal car il...

Par Bruno Wierzbicki, le 15/01/2018

visuel_engagement_et_reconnaissance_9_shutterstock.jpg

A quoi sert le travail ?

visuel_engagement_et_reconnaissance_9_shutterstock.jpg

A quoi sert le travail ?

NDLR : En cette fin de période estivale, nous remettons en ligne quelques un des articles les plus...

Par Bruno Wierzbicki, le 01/09/2017