ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Faux et usage de faux...

visuel_dossier_gestion_du_stress.jpg

 

C’est un fait pour qui s’userait encore les yeux sur le fil déroulant des chaînes d’info toujours plus zélées dans l’extension du crétinisme : la vérité a du plomb dans l’aile.

Quand de doctes serviteurs d’une sociologie vacillante émettent l’idée d’une post-vérité, formée sans doute à l’école du relativisme sans peine ou de La simplexité pour les Nuls, l’observateur objectif émet lui ce constat détonnant : il existe désormais deux formes majeures de bêtise.

Dans le monde à l’ancienne, Paléolithierassurante où les choses avaient un sens, où la France votait Giscard, où la croissance existait encore, où Delon tournait avec Melville, on reconnaissait l’imbécile – ou lou ravi, bon vieil idiot du village – à ce qu’il croyait tout ce qu’on lui disait. Monde édénique, s’il en fut, où l’on pouvait s’arrimer à cette certitude apaisante que la raison accoucherait toujours d’une certaine vérité à défaut d’une vérité certaine.

Depuis a émergé une nouvelle espèce animale : les complotistes, marsupiaux spécieux – sous-classe des monotrèmes –, qui eux ne croient strictement rien, retranchés dans leur dogme, entourés non de douves, mais de ce qui ressemblerait à des fosses sceptiques…

Pour résumer, coexistent aujourd’hui deux sortes d’imbéciles dignes du label officiel : celui qui croit tout ce qu’on lui dit et celui qui ne croit rien de ce qu’on lui dit… Songeons, ainsi, à la nombreuse confrérie des Platistes (je jure qu’elle existe), toujours persuadés que la terre est plate, dénonçant un vaste complot de la Nasa et de la CIA, qui ont aussi osé décréter que l’Homme avait mis le pied sur la lune et inventé le fil à couper le beurre. C’est ainsi qu’un sondage de l’Ifop, réalisé en 2016 pour l’observatoire du complotisme Conspiracy Watch, montre que 9% des Français croient possible que la Terre soit plate (18%, chez les 18-24 ans…) ou que 31 % pensent que les groupes terroristes islamistes sont manipulés par les services secrets occidentaux. 

Entendons-nous bien, non que le mensonge, seconde nature humaine, soit apparu récemment. « Ce qui convainc n’est pas le vrai, mais le vraisemblable », (et même l’invraisemblable, si l’on en  juge par certaines thèses délirantes…), disait déjà Platon, guerroyant contre les sophistes, corrupteurs de la cité. Le fait n’est certes pas nouveau et les totalitarismes se sont bâtis sur ce socle, promouvant le mensonge au rang de propagande. Pour autant, une chose est indéniable : jamais, aujourd’hui, il n’aura connu autant d’agents propagateurs, de chambres d’écho complaisantes.

Pour ma part, je me méfie pour l’instant plus de l’intelligence artificieuse que de l’intelligence artificielle… Servi par de puissants accélérateurs de particules – la plus grande part de l’audiovisuel, les réseaux sociaux, certains partis où s’élabore une pensée de comptoir –, le mensonge connaît une nouvelle jeunesse. Plus grave, il est le bras armé du nihilisme, le « on nous ment » étayant le « tous pourris. » des discours populistes. Dans La Guerre du faux(1985), Umberto Eco alertait déjà sur ces manipulations. Les fameuses fake news ne sont-elles pas au cœur du débat démocratique ? C’est sur ce fond douteux que Donald Trump a validé son ticket, sur cette même défiance mensongère que le Brexit a fait son chemin. Au point que le premier magistrat de notre pays ait dû récemment se saisir du problème.

Mais au fond, ce qui est à l’œuvre, n’est-ce pas cette « bonne vieille » pulsion de mort, alliée de tous les terrorismes, de tous les nihilismes ? Elle s’y connaît en faux et usage de faux, la grande faucheuse, la camarde, la mort. Elle hantait Freud et ses épigones à travers la figure de Thanatos et sera toujours là pour guetter nos… faux pas. 

Auteur

photo_tudoret_2017.jpg

Patrick Tudoret est écrivain, consultant auprès d’institutions internationales, comme la Commission européenne, et coach de dirigeants. Il est l'...

photo_tudoret_2017.jpg

Patrick Tudoret

Patrick Tudoret est écrivain, consultant auprès d’institutions internationales, comme la Commission...

Du même auteur

visuel_cooptation_fun.jpg

Dérisoire dérision

visuel_cooptation_fun.jpg

Dérisoire dérision

  Tocqueville, Cassandre assumé de nos défaites, l’a annoncé, il y a longtemps : l’aplatissement...

Par Patrick Tudoret, le 28/12/2016

visuel_gestion_des_talents_et_potentiels.jpg

Bornes in the USA…

visuel_gestion_des_talents_et_potentiels.jpg

Bornes in the USA…

  Impressions de voyage... A Philadelphie, La première chose qui vous tombe dessus, comme une...

Par Patrick Tudoret, le 26/10/2016

visuel_communication.jpg

Émotions, pièges à... sons

visuel_communication.jpg

Émotions, pièges à... sons

  L’émotion, pour le meilleur mais surtout le pire, donne aujourd’hui le La du vacarme médiatique....

Par Patrick Tudoret, le 07/10/2016

visuel_approche_globale_de_lentreprise_10_shtturstock.jpg

Parabole

visuel_approche_globale_de_lentreprise_10_shtturstock.jpg

Parabole

  Séjournant récemment du côté de Naples, j’ai pu y découvrir entre autres chefs d’œuvre, dans une...

Par Patrick Tudoret, le 23/12/2015