ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Lancement des Cafés RH info-ADP 2018

cafe_rh_info_2018.jpg

 

« Nouveaux modes de travail et transformation de la formation : analyses croisées »

Au cours de l’année 2017, RH info a réalisé auprès ses lecteurs deux enquêtes :

  • Une sur « La formation en transformation », comptabilisant 278 répondants.
  • Une sur « Les nouveaux modes de travail », comptabilisant 717 répondants.

Nous avons constaté à quel point les résultats de ces deux enquêtes se correspondaient et se complétaient. Nous souhaitons donc en présenter une analyse croisée – ou des analyses parallèles, c’est selon – afin d’en recueillir des enseignements forts.

Nous savons déjà, par observation empirique ou par des études sectorielles, par expérience ou par expertise prospective – dont RH info s’est souvent fait l’écho –, que :

  • les évolutions sociétales que nous sommes en train de vivre bouleversent profondément la conception dominante du travail, telle que les deux siècles passés l’avaient progressivement instituée ;
  • la révolution digitale et l’affranchissement de l’espace et du temps qui lui est conséquente font naître de nouveaux rapports entre les êtres humains au travail et de nouvelles approches de la formation ;
  • les métiers vont se renouveler en forte proportion ;
  • la transmission du savoir et le partage des connaissances prennent d'autres formes qu’auparavant
  • l’emploi va se restructurer pour correspondre aux besoins systémiques des entreprises et à la croissance de l’automatisation à tous niveaux ;
  • la QVT devient la qualité de vie « DANS » le travail, désormais principal levier d’engagement ;
  • l'innovation devient aujourd’hui un enjeu crucial de la formation tout au long de la vie ;
  • c’est véritablement un nouveau contrat social qui est en train d’émerger, plus symétrique, plus horizontal, plus participatif ;
  • le rôle de la DRH évolue.

Mais il est intéressant de rendre plus factuelles ces tendances que nous pressentons ou observons partiellement.

Coté formation, l’employabilité est le critère dominant

Il est clair que la formation professionnelle est en train de se décentrer de l’entreprise pour devenir un outil de développement et d’employabilité pour les individus… et même pour des collectifs collaborant en réseaux. Si les entreprises ne réagissent pas à cette évolution, elles risquent de ne pas être en mesure de structurer et assurer les compétences dont elles auront besoin demain. Dans un contexte d’agilité accrue et de digitalisation exponentielle – avec des automates pour assurer les tâches métiers répétitives –, les salariés ont bien compris que les compétences essentielles à acquérir devaient servir leur mobilité et leur rôle irremplaçable face à la complexité du monde. Ils font feu de tout bois et vont à toutes les sources utiles pour se structurer eux-mêmes un avenir possible ; un avenir qui passera quoi qu’il arrive par plus de collaboration, au service d’une dynamique d’innovation indispensable à la survie.

Coté travail, « l’empowerment » plutôt que « l’engagement »

L’apparition de nouveaux modes de travail n’est pas liée à la volonté des entreprises, mais à des tendances fortes, sociétales, technologiques, matérielles. Et rien ne peut empêcher leur avènement : les entreprises n’ont plus le pouvoir d’influencer ces tendances et de les modifier. Elles doivent donc s’adapter en faisant preuve d’agilité et de professionnalisme : les nouveaux modes d’organisation et de collaboration ne s’improvisent en effet pas davantage que les organisations néo-tayloriennes et pyramidales qui subsistent encore dans nombre d’entre-elles ! Il ne s’agit sans doute pas tant de « libération »… que d’une révolution copernicienne : si les résultats de notre enquête font apparaître une chose en toile de fond, c’est que le travail est désormais fait pour l’homme, et plus l’homme pour le travail. Le centre de gravité s’est inversé. Cela change à la fois le sens, le mode, l’organisation, l’exercice du travail et le sens même de « l’engagement ». A cette aune, les évolutions des métiers, des emplois, des formes de contrats, deviennent effectivement secondaires : oui, les métiers et les formes d’emplois évolueront fortement, mais ils devront être dans le sens de l’Homme et plus de la seule financiarisation de l’économie. Ainsi, contrairement à ce qui se dit et s’écrit ici ou là, le DRH pourrait bien devenir le stratège clé de l’entreprise de demain – pour peu qu’il entende bien ce message –, parce que c’est lui qui détient le levier de ce capital humain… qui ne cesse de réclamer plus d’humanité. Dans le monde technologique et digital qui s’annonce, il faut comprendre que le travail devient plus que jamais une valeur d’humanité. Les robots ne « travaillent » pas ; seuls les êtres humains travaillent. Libérer leur pouvoir d’initiative devient crucial : l’empowerment plutôt que l’engagement ! L’empowerment consiste en ce que tous les acteurs de l’entreprise sachent et puissent œuvrer pour que la collaboration, la force du collectif, confère à chacun un pouvoir d’initiative, une capacité d’action et de développement de ses potentiels. Ce pouvoir « individuel » est fondé sur le triptyque confiance – autonomie – responsabilité. Ce pouvoir, dans sa nature, se déploie donc au service du collectif ; du développement d’une communauté autour d’un bien commun.

Conclusion

Ne nous y trompons pas : ce qui se joue dans l’évolution actuelle des modes de travail et de la formation… c’est « nous » !


Trois cafés RH info - ADP pour vous présenter les résultats chiffrés et échanger à bâtons rompus (attention, le nombre de places est limité)

Auteur

patrick_bouvard.jpg

Rédacteur en chef de RH info

Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en...

patrick_bouvard.jpg

Patrick Bouvard

Rédacteur en chef de RH info Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en Sorbonne, il enseigne...

Du même auteur

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

Anecdote des RH ordinaires

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

Anecdote des RH ordinaires

Dans le style de Pierre Desproges, en hommage... Je me rappelle ce salon RH, en sous sol entre les...

Par Patrick Bouvard, le 17/05/2018

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

L'ouverture d'esprit

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

L'ouverture d'esprit

  Ce titre est évidemment provocateur : aucun d’entre nous ne saurait imaginer qu’il manque de la...

Par Patrick Bouvard, le 05/03/2018