ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Transformation numérique et organisation

visuel_approche_globale_de_lentreprise_21_shutterstock.jpg

 

La transformation numérique concerne tous les secteurs sans exception. Son impact ne se limitera pas à la numérisation des activités existantes et à la création de nouvelles sociétés. Cette transformation tant annoncée modifie en profondeur l'organisation du travail et des entreprises. En facilitant le travail collaboratif, elle va également changer les relations entre les salariés et le management.


Lorsque l'on parle de numérique en matière de ressources humaines, on pense d'emblée SIRH ou numérisation des fonctions de la DRH, du recrutement à la gestion des carrières en passant par le on-boarding ou les programmes de formation. Mais l'impact du numérique sur les missions de la DRH va bien au-delà de l'utilisation d'outils, aussi sophistiqués soient-ils.

Le numérique impose un nouveau modèle d'organisation quelles que soient l'activité de l'entreprise, son histoire ou sa taille. Ce modèle s'impose à tous soit de façon directe – de plus en plus d'employés télé-travaillent ou exercent en dehors de l'entreprise – soit de façon indirecte – l'entreprise est forcée d'évoluer face à des concurrents nés dans le monde numérique. La lutte entre les chauffeurs de taxis et les VTC ne travaillant qu'avec des « apps », les applications sur smartphone, illustre bien cette évolution forcée. Et comme à chaque mutation, cette transformation comporte deux étapes bien distinctes. La première est celle du changement, de la décision d'évoluer, pleine de promesses, mais aussi de menaces. La seconde est celle de la transition vers le nouveau monde où les pionniers doivent convaincre les plus réticents d'adopter les nouvelles pratiques.

Sujet en vogue s'il en est, la transformation numérique n'échappe pas à ce schéma. La plupart des entreprises envisagent ou entament leur transformation, mais peu d'entre elles ont déjà atteint la deuxième étape. Pour réussir cette évolution, il ne suffit pas de doter les métiers d'outils numériques ou de les inciter à créer de nouvelles activités. La numérisation de tous les pans de l'entreprise modifie profondément et définitivement son organisation. Elle modifie les relations entre les employés et le management, car le rapport hiérarchique n'est plus le même, il est en quelque sorte désincarné, virtualisé. Elle modifie également les relations entre les collaborateurs, leur permettant de s'organiser plus librement. Les notions de communautés, de groupes projets, de travail collaboratif supplantent peu à peu la notion de « service » ou de « département ».

Depuis les concepts d'entreprise en réseau ou entreprise étendue apparus au milieu des années 80, la technologie numérique a considérablement progressé. Le cloud computing et le mode « as a Service » rendent aujourd'hui possible une dématérialisation du lieu du travail et pas seulement pour les « cols blancs ». De nombreuses sociétés comme Box ou Dropbox, par exemple, permettent à des personnes de travailler ensemble virtuellement, 24/7, où qu'elles se trouvent et quel que soit leur employeur, l'entreprise, un de ses clients, un de ses partenaires, un consultant…

Un projet peut ainsi être réalisé sans que les personnes ne se rencontrent autrement que par visioconférence. Les documents sont partagés par tous dans un espace virtuel dans le cloud. Le projet est coordonné par une ou plusieurs personnes, souvent nommées pour leurs compétences plutôt que pour leur rang hiérarchique. Les multinationales ont adopté ce mode d'organisation pour les projets menés par des équipes situées dans différents pays. Cela permet de combiner les compétences de chaque entité sans que les collaborateurs n'aient à se déplacer. Une plate-forme collaborative dans le cloud et un système de télé-présence – la visioconférence en taille réelle – sont des outils facilement accessibles aujourd'hui. Cette solution réduit les coûts et les délais de façon significative. De même, elle facilite le télé-travail pour les collaborateurs qui souhaitent travailler depuis leur domicile ou qui sont en déplacement.

Pour être réellement efficace, ce modèle d'organisation doit être porté par la DRH. Son rôle est essentiel pour que les employés s'approprient les nouvelles méthodes de travail. Explications, pédagogie, accompagnement du changement, suivi des collaborateurs les moins enclins à adopter les nouveaux modes, définition des programmes de formation sont autant de tâches que la DRH doit assumer afin de rassurer les employés et de les accompagner dans cette transformation désormais incontournable.

Auteur

sophy_caulier.jpg

Sophy Caulier est journaliste indépendante.

Elle écrit sur le numérique en général, mais aussi sur l'innovation, l'...

sophy_caulier.jpg

Sophy Caulier

Sophy Caulier est journaliste indépendante. Elle écrit sur le numérique en général, mais aussi sur...

Du même auteur