ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Où sont les candidats demandeurs d'emploi?

visuel_sourcing_et_recrutement_3_123rf.jpg

Tous les mois, c’est le même refrain «  Le chômage a encore augmenté », « Les demandeurs d’emploi sont encore plus nombreux ce mois- ci.» (sources LCI, INSEE)

Quand nous sommes en phase de recrutements, on peut se réjouir. En effet, nous allons donc avoir plus de postulants et faire des heureux. Que nenni !

Le demandeur d’emploi évangélisé

Nombre de reportages et d’émissions stigmatisent les recruteurs et les entreprises qui ne répondent pas aux candidats. En effet, ce phénomène reste réel. Néanmoins, il existe une statistique non communiquée, celle qui concerne le nombre de candidats qui ne rappellent pas suite à un voire plusieurs messages (téléphoniques, mail…) de la part de recruteurs! 70% en avril 2014 (source Appui Rh)! Ils ont soit répondu à une offre (ce qui aggrave ce constat) soit ils ont publié leur CV dans une base. Peu importe, le savoir-vivre et la politesse devraient  conduire à rappeler ! Quand nous procédons à un entretien téléphonique, il est stupéfiant d’entendre une personne en recherche d’emploi vous avouer préférer un poste en CDD qu’en CDI (l’unique motivation étant les droits chômage et la prime de précarité !). Pire encore, des candidats qui accèdent à un poste et qui ne se présentent pas le premier jour. Ils n’ont même pas la décence de répondre ou de nous rappeler pour nous expliquer leur absence ! Des valeurs simples se perdent et c’est dommageable. Au final, nous recrutons plus de profils de personnes en activité qu’en recherche d’emploi. Comment expliquer ce phénomène ? Est- ce un effet passager ? Doit-on repenser le système d’indemnisation  de Pôle Emploi? Fort heureusement, nous rencontrons tout de même des personnes motivées, sérieuses et appliquées dans leur recherche. Ce devrait pourtant être la grande majorité.

Des aides méconnues et des partenaires emplois fiables

Le constat diminue sensiblement lorsque nous travaillons en partenariat avec des cabinets de reclassement ou des conseillers Pôle Emploi. Une question qui devient aujourd’hui incontournable lors des entretiens est : « Comment organisez-vous votre recherche d’emploi ? ». Les réponses les plus originales peuvent vous être communiquées : « Ca me prend au moins deux heures par jour. » me précisent certains ! Ironie quand tu nous tiens ! Il y a tout de même un déficit notable de connaissance des mesures permettant à un demandeur d’emploi d’être attractif aux yeux des entreprises. Ils devraient être informés de ces aides qui pourraient, dans certains cas, gommer une carence dans un domaine ou un autre de compétence.

Employeurs : développez le marketing RH !

Il est aujourd’hui difficile de recruter pour une entreprise. Le monde change ainsi que les mentalités. Il faut être attractif, proposer des avantages sociaux tout en arborant une image dynamique. Compliqué d’être une PME avec juste des valeurs familiales et de polyvalence à proposer. A quand cette prise de conscience ? C’est alarmant : trouver les bonnes compétences au bon moment devient un enjeu majeur pour la survie économique des sociétés. Des postes sont à pourvoir. Toutes les entreprises n’ont pas forcément ni le temps ni les compétences internes pour promouvoir leur marque employeur. Pourtant, des opportunités réelles existent. Elles attendent des postulants. Il y a des secteurs qui attirent moins mais comment expliquer qu’il faut parfois 4 mois pour comptabiliser péniblement 20 dossiers de candidatures ?

Recrutement 2.0 ; 3.0 : la solution efficace ?

Ainsi, nous pouvons également nous interroger sur la multiplication des sources pour recruter. Ne sont-elles pas trop nombreuses au point de noyer certaines offres dans la masse des jobboards? A quand la une des journaux sur les difficultés de recrutements actuelles ? Ou sur le manque de motivation de certains candidats ? Les entreprises ont, elles aussi, droit à de la compassion.

Conclusion

Terminons par une note positive : des candidats qui vous remercient pour le temps accordé, pour des conseils promulgués durant le processus recrutement, pour les avoir tenus informés, heureusement ils existent ! Arrêtons donc d’opposer sans cesse recruteurs et candidats. Travaillons ensemble. Il n’y a pas que des mauvais recruteurs et des gentils candidats, l’inverse peut être vrai. Il est urgent de réagir alors à vos claviers Mesdames et Messieurs les candidats !

Auteur

Christel Aguilar

Du même auteur