ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

L'I.A. dans le recrutement : quels apports ?

artificial-intelligence-2167835_480.jpg

L’intelligence artificielle dans le processus de recrutement : quels apports pour le recruteur ?

Depuis de nombreuses années, nous partageons nos vies avec l’intelligence artificielle. Elle se matérialise sous différentes formes et a considérablement impacté nos sphères professionnelles et notre façon de travailler et ce dans différents secteurs d’activité. Le domaine du recrutement ne fait pas exception étant donné les évolutions majeures le concernant. Actuellement, 76% des recruteurs affirment que l’impact de l’intelligence artificielle au niveau du recrutement sera important.

Qu’en est-il des influences sur le métier de recruteur ?

Une efficacité accrue pour le recruteur sur certains points

Comme pour de nombreux domaines d’activité, les nouvelles technologies ont modifié nos façons de travailler. Elles nous assistent dans nos tâches quotidiennes et nous aident dans l’exercice de nos métiers. Il en va de même pour tous les recruteurs.

L’intelligence artificielle facilite le sourcing et offre donc un gain de temps et d’efficacité non négligeable au recruteur. Pour ce faire, il faut se tourner vers des logiciels de recrutement capables d’identifier et d’analyser un grand nombre de CV contenu dans des bases de données telles que LinkedIn. Ceux jugés intéressants pour l’entreprise se verront ensuite sélectionnés. 

Les algorithmes sont en mesure de filtrer les profils de candidats en fonction des employés actuels de l’entreprise, leur réussite, les diplômes obtenus…

De plus, l’intelligence artificielle offre la possibilité d’identifier les talents les plus en adéquation avec le poste et l’entreprise. Un recruteur peut avoir en sa possession une centaine de CV répondant à la même offre d’emploi. Il peut donc être compliqué de tous les trier. Si l’on va dans la continuité du sourcing, certains algorithmes ou des outils de matching permettent un ciblage plus optimisé se fondant sur la base de mots-clés concernant les compétences ou encore la personnalité du candidat. 

Par ailleurs, les ressources humaines sont souvent en possession d’informations sur les compétences ou encore les atouts de leurs collaborateurs. Cependant il est possible qu’ils ne parviennent pas à identifier leurs salariés qui souhaitent avoir une meilleure mobilité en interne. Une fois encore, les algorithmes entrent en jeu et permettent un matching entre les profils qui ont les compétences souhaitées par l’entreprise et ceux qui aspirent à une mobilité en interne.

Une profession qui se fonde avant tout sur l’humain

L’intelligence artificielle ne devrait-elle pas rester uniquement un support au métier de recruteur ? 

Une récente étude Indeed menée par Harris Interactive nous confirme que 71% des Français feraient plus confiance à un humain plutôt qu’à une intelligence artificielle dans le recrutement de salariés aux compétences requises par l’entreprise.

Il est vrai qu’elle apporte un réel soutien dans votre quotidien mais elle ne doit en aucun cas remplacer un recruteur car elle comporte certaines failles. Il est possible qu’elle se mette à recruter des personnes avec des profils similaires et donc avec aucune diversité. De plus, elle crée une certaine discrimination face aux candidats en fonction de leur genre, diplôme ou encore des études effectuées.

L’intelligence artificielle ne peut pas non plus définir les softs skills des profils qu’elle analyse. C’est au recruteur, lors des entretiens, de déceler des profils atypiques qui présentent un réel atout pour leurs entreprises. 

Les entretiens constituent une opportunité d’échange entre deux parties. Il est essentiel pour le recruteur de questionner au mieux le candidat sur ses compétences, motivations ou encore sur ses attentes par rapport à l’entreprise. C’est au cours de cet entretien que le recruteur va se forger une opinion et sera par la suite à même de dénicher la personne qui correspond le mieux aux besoins de la société ou qui répond parfaitement à l’offre d’emploi.

Vous, recruteurs, êtes en mesure de tisser des relations durables avec vos candidats et devez-vous fier à votre instinct en matière de recrutement. Un logiciel bien programmé saura identifier les candidats en fonction des critères sélectionnés, mais il ne pourra pas travailler en collaboration avec le candidat ou le client pour mieux cerner ses attentes.

Auteur

carine_curtet.jpg

Consultante RH, coach en recrutement, outplacement et gestion de carrière

Carine Curtet est fondatrice et gérante de Pistache Conseil, un...

carine_curtet.jpg

Carine Curtet

Consultante RH, coach en recrutement, outplacement et gestion de carrière Carine Curtet est...

Du même auteur