ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Collaborateurs for ever !

visuel_recrutement.jpg

 

Si vous pensiez vous débarrasser de vos collaborateurs, vous vous trompiez. Le linking va vous donner de bonnes raisons de rester en contact avec eux même après leur départ de votre entreprise.


Vos collaborateurs c’est le moteur de votre entreprise

Vous savez que d’eux dépend votre production mais pas que. Véritables clients internes vous êtes attentifs à leur bien-être, à leurs idées, à leurs attentes. Vous les faites participer dès que vous en avez l'opportunité car ensemble vous avez plus d’idées, de points de vue, de solutions. Ils sont le terrain. Vous avez compris que leur motivation et leur adhésion à vos valeurs étaient les atouts de votre réussite. Vous cherchez à les fidéliser car leurs compétences sont précieuses et ils vous le rendent bien. Par leurs partages sur leurs réseaux sociaux physiques et numériques, ils vantent vos pratiques et créent votre attractivité. Ils drainent des candidats et en cooptent certains. Ils sont vos meilleurs ambassadeurs. Vous avez su créer une aventure professionnelle unique que chacun de vous est heureux de partager et à laquelle vous contribuez tous.

En bon patron vous les accompagnez depuis leur candidature (expérience candidat). Vous les accueillez en partageant vos valeurs et votre vision (onboarding) pour donner du sens à leur arrivée, à leur travail, à votre rencontre. Ensemble vous réalisez des projets, partagez du temps et des idées, construisez une histoire, créez un lien. Vous célébrez les réussites et grandissez des échecs. Vous vivez une aventure unique et enrichissante (expérience collaborateur). Certains de vos collaborateurs ont besoin de compléter leur expérience ailleurs, alors vous guidez leur départ (offboarding) non sans une petite note d’amertume et de nostalgie. D’autant que la tendance actuelle n’est pas au beau fixe ! Le marché du travail est tendu.

Oui mais ça c’était avant !

C’était avant le linking. Vous qui êtes un assidu de la marque employeur cette dernière phase est désormais incontournable car même si vous ne pouvez pas empêcher vos collaborateurs de partir, vous pouvez leur donner l’envie et les moyens de revenir.

Comment ? En créant un lien (linking) au-delà de votre entreprise. Une sorte d’alumni pro.

Pourquoi ? Pour deux raisons : la première, vos collaborateurs sont partis certes mais leurs compétences demeurent. Elles vont même continuer à se développer et leurs compétences vous en avez besoin. L’idée est donc d’essayer de les récupérer en les réintégrant, à plus ou moins long terme. Ce sont les salariés dits boomerang. Ils sont 15% à être revenus travailler chez un ancien employeur, une tendance qui ne cesse d’augmenter. 40% se disent prêts à envisager cette possibilité d’après une étude publiée par Le monde en 2018.

Les intérêts sont nombreux : ils sont plus productifs dès le premier trimestre, ils restent plus longtemps en poste et leur embauche coûte moins cher.

La deuxième raison est qu’ils possèdent tous un véritable trésor : leur réseau professionnel. Une mine d’or de contacts probablement en lien avec leurs compétences et/ou domaine d’activité que vous avez tout intérêt à exploiter. Un collaborateur compte en moyenne un réseau de 150 contacts (jobvite). 37% des candidats viennent d’une recommandation (Apec). La cooptation représente ⅓ des recrutements réussis d’après LinkedIn. Sachant que la cooptation est à 25% naturelle (jobvite), le linking est une manière de la favoriser.

Ne me quitte pas…

Le linking consiste donc à garder un lien avec vos anciens collaborateurs. A vous de déterminer ce qui est judicieux de partager avec eux (actualités professionnelles, vie d’entreprise, offres d’emploi…), les modalités (newsletters, plateforme, événements…) et le rythme (mensuel, trimestriel, annuel). Vous pouvez leur proposer de participer à des événements (journée annuelle de votre entreprise, tables rondes, rencontres d’experts...) et les inciter à relayer vos informations notamment vos offres d’emplois et pourquoi pas à coopter des candidats. Vous pouvez ainsi leur permettre à distance de rester vos ambassadeurs.

Une équation gagnant-gagnant

L’intérêt du linking est réciproque. L’entreprise et le collaborateur ont tout à y gagner : reconnaissance, visibilité, compétences, partage d’informations, réseaux...

Cette dernière phase est aussi une manière pour vous de boucler le cercle vertueux de la marque employeur. Parce que le lien que vous avez créé en partageant une expérience professionnelle est bien plus que contractuel, il serait dommage qu’il s’arrête justement par la fin du contrat de travail. Mettre en place le linking est une façon de prolonger l'intérêt que vous vous êtes mutuellement portés et de donner la part belle aux relations humaines.

Pour que le linking fonctionne il faut respecter quelques règles. La première est bien sur celle du volontariat. Le lien doit être proposé par l’entreprise et accepté par le collaborateur. La deuxième est de bien définir en amont les informations partagées. Elles doivent être respectueuses des parties et avoir un objectif clair. Si les ex-collaborateurs sont inondés d’informations peu utiles, ils risquent de rompre le lien. La troisième est que le linking doit permettre de continuer à diffuser vos valeurs. Il doit donc être un plus dans la palette de services que vous proposez à vos collaborateurs. Vous devez réfléchir à sa vraie valeur ajoutée et à la qualité qui va avec.

Vous l’aurez compris le linking est un des éléments qui peut vous aider à créer une aventure professionnelle unique et à construire votre singularité. Il n’en demeure pas moins une phase de la marque employeur qui nécessite d’être rattachée à une vision d’ensemble et à une vraie stratégie d’entreprise.

Auteur

juliette_combes.jpg

Développeuse d’Identité chez B Yourself

Passionnée par les Hommes et les organisations, Juliette Combes a créé B Yourself pour les...

juliette_combes.jpg

Juliette Combes

Développeuse d’Identité chez B Yourself Passionnée par les Hommes et les organisations, Juliette...

Du même auteur