ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

"Trouver du travail : facile !" Vraiment ?

visuel_sourcing_et_recrutement_10_shutterstock.jpg

 

Cet été, plusieurs infos ont secoué l’actualité. Tout d’abord, cette phrase du Président de la République adressée à un demandeur d’emploi : « Je traverse la rue, je vous trouve un travail ». Il ajoute même « Dans l’hôtellerie, les restaurants, il n’y a pas un endroit où je vais qui ne recherche pas quelqu’un ». Cette phrase vient alors percuter une autre info : ce restaurateur de l’Aude qui s’apprête à fermer ses portes « par manque de salariés compétents ». Qu’en conclure ? Un manque d’envie de certains candidats, un marché du travail en pleine transformation ou alors, un management à revoir ?

Le monde de l’entreprise est en pleine transformation. Que ce soit organisationnel, digital, managérial, tout change. Il y a aussi des transformations générationnelles notamment avec, entre autres, l’arrivée des Millenials sur le marché du travail. Et ces derniers rencontrent des difficultés à s’intégrer en entreprise. Une nouvelle génération qui ne se reconnaît pas dans les modèles existants, avec des envies et des attentes qui, elles aussi, changent. D’où une obligation pour les managers de s’adapter à ces changements.

Le savoir-faire, oui, mais pas que

Dans tous les secteurs, bien évidemment le savoir-faire est important. Le CV reste un support prisé par les entreprises, mais le savoir-être peut être l’élément différenciant, le point qui va faire la différence entre deux candidats. Le savoir-faire peut se transmettre, la personnalité est une donnée qui ne changera pas, ou peu, au cours du temps. Cela permet d’en savoir plus sur le candidat, sur ses envies, ses attentes, mais aussi de savoir comment il va se comporter dans son environnement de travail, comment il va agir avec les autres. Les managers doivent y porter une attention très particulière. Cela vaut-il le coup de recruter le meilleur dans son domaine s’il ne s’intègre pas à l’équipe ? Si le fonctionnement de l’entreprise repose sur la collaboration et que le nouveau salarié préfère travailler seul dans son coin ? D’où l’importance de s’intéresser réellement à la personne et d’entretenir une relation plus sincère dès le début de la collaboration pour savoir si les deux parties partagent les mêmes valeurs et une vision commune.

En quête de sens

Au moment où le président de la République, Emmanuel Macron, est interpellé par un demandeur d’emploi, sa réponse en dit long sur les transformations qui touchent les entreprises et les candidats. Le jeune étant horticole, le président de la République lui indique d’aller dans la restauration ou l’hôtellerie. Là, il y trouvera du travail. Ce constat est quelque peu réducteur. En revanche, beaucoup de nouveaux entrants dans le monde de l’entreprise passe d’un job à un autre, sans lien apparent entre chaque. Pourquoi pas après tout ? Et cela représente un grand changement à prendre en compte pour les entreprises. Quelles sont les motivations de votre candidat ? Qu’est-ce qui le pousse à se lever le matin ?  Quelles sont ses priorités ? Désormais, la quête de sens, le bien-être en entreprise ou encore l’équilibre entre vie professionnelle et privée sont devenus des priorités pour les salariés. Replacer l’humain au centre des attentions. Philippe Pierre, (sociologue et consultant en gestion des RH – Directeur du Master de Management Interculturel à Paris-Dauphine) partage d’ailleurs cette vision : « Replacer la dimension humaine au cœur de nos organisations, c’est décrypter la manière dont on fonctionne. Mieux comprendre les formes mêmes d’organisation et leur évolution. Lorsque j’étais DRH, une recrue m’a demandé très sérieusement : « Est-ce que je dois être là tous les jours ? » Cela avait créé en moi un étonnement très fort. Mais si elle exprime ce rapport au temps et un sens du travail différent du mien, c’est qu’il le pense. Il faut donc le comprendre. Et cela va dessiner d’autres formes d’organisations, moins pyramidales et plus transversales. » Le plus important pour les managers est de s’adapter et d’identifier les attentes pour ainsi savoir comment stimuler l’engagement du salarié. Il se sentira en confort, même s’il n’est pas dans sa branche de prédilection. Il y trouvera du sens, peut être un aménagement de son temps de travail pour pouvoir s’impliquer sur d’autres projets. Il aura envie de rendre la confiance accordée et cela donne à l’entreprise le moyen de le fidéliser. Et un salarié heureux est un salarié performant.

Eviter les situations de crises

Pour revenir au problème de ce restaurateur de l’Aude, le constat est déroutant. Malgré un seuil de rentabilité positif, le restaurant a fermé ses portes par manque de salariés compétents. Pourtant, 44 cuisiniers et 99 chômeurs sont au chômage dans ce bassin d’emploi. Comment en arriver là ? Cela peut venir d’un manque de communication, d’une inadéquation entre les valeurs partagées entre le patron et ses employés. Il est important de bien savoir à qui l’on a affaire pour ne pas tomber dans ce genre de problématiques. Une mauvaise compréhension des motivations et des comportements de ses employés peut amener certains à se sentir en situation de mal-être. Certains employés étaient peut être venus pour la réputation du restaurant, d’autres pour l’adrénaline d’un service, ou bien pour des raisons financières. C’est là qu’il faut parvenir à décrypter les motivations de chacun pour adapter son discours et sa façon de procéder. Le contraire peut entraîner une situation d’inconfort, de stress, chez le salarié. Une situation que personne ne veut vivre.

Le recrutement est essentiel dans le monde du travail. Les managers sont bien placés pour en parler. Un recrutement raté peut coûter cher à une entreprise. Prendre son temps pour bien choisir d’autant plus que les motivations et attentes évoluent. Chacun est unique avec des besoins et des envies différentes. L’important dans cette transformation est de s’adapter à ces changements. Pour que l’individu se sente bien dans son environnement de travail et que l’entreprise puisse compter sur des employés motivés, performants et fidèles aux valeurs véhiculées. Pour que tout le monde y trouve son compte. Le défi est donc là, et la solution n’est pas qu’au bout de la rue.

Auteur

patrice_leconte.jpg

Président Fondateur de TTI Success Insights France

Lors d’une mission en ressources humaines au sein d’une entreprise en difficulté,...

patrice_leconte.jpg

Patrick Leconte

Président Fondateur de TTI Success Insights France Lors d’une mission en ressources humaines au...

Du même auteur

visuel_management_et_condition_de_travail_shutterstock_19.jpg

Êtes-vous un bon manager ?

visuel_management_et_condition_de_travail_shutterstock_19.jpg

Êtes-vous un bon manager ?

  Les vacances approchent, il est temps pour les managers de souffler. Mais également de penser à l...

Par Patrick Leconte, le 13/07/2018