ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Handicap : la puissance du collectif

image_pour_management_transverse.png

 

Handicap : la force du collectif de travail

La vulnérabilité est certainement ce que tous les êtres humains ont en partage. Nous pouvons nous en rendre compte dès notre naissance, bien souvent en fin de vie, et fréquemment en pleine force de l’âge. Un actif sur deux sera confronté personnellement à une situation de handicap en raison d’une maladie invalidante, d’un accident de travail ou de vie….

En entreprise, les situations de handicap sont généralement perçues comme une source de fragilité. Difficile de ce fait d’en parler directement à son employeur en tant que salarié. Si le handicap peut isoler le salarié, le collectif de travail se révèle souvent un puissant atout pour déclencher la prise en compte du handicap par l’employeur.

En Bretagne, au sein d’une direction régionale d’un grand groupe français, j’arrive missionnée par la cellule Handicap pour optimiser le maintien dans l’emploi de Gilles et Jean Philippe, les deux magasiniers. Au bout de quelques minutes d’entretien, et après leur avoir expliqué mon rôle de facilitatrice en faveur du maintien dans l’emploi, ils m’indiquent spontanément « c’est Jean-Marie que vous devriez rencontrer. C’est lui qui mérite et a besoin d’être aidé en raison de tous ses problèmes de santé ».

A Marseille, c’est Saïd, le préparateur, qui a profité de ma venue en raison de sa déficience visuelle pour m’indiquer que son collègue chaudronnier Gil est en souffrance. A Toulouse, c’est grâce à Michèle, atteinte de sclérose en plaques, que la situation de Christine souffrant de la même pathologie à Bordeaux a été prise en compte. Il serait possible de citer encore de nombreux cas similaires comme celui d’Anne-Sophie, la chargée de prévention qui s’est inquiétée de ne plus recevoir d’arrêts maladie de Jean-Louis malgré son absence depuis de longs mois.

Les missions handicap sont plus efficaces quand elles savent se saisir de la solidarité du collectif pour compenser les situations de handicap et mettre en place des aménagements de poste. C’est là que réside la force de l’exemple : si l’entreprise peut améliorer le quotidien de l’un, elle saura certainement mobiliser les mêmes ressources pour l’autre. Et le cercle devient vertueux.

Nul besoin d’avoir de « pouvoir » pour être une force : le rôle des collègues de travail en est la démonstration. Jean Marie a bénéficié d’un accompagnement personnalisé qui a permis un diagnostic enfin fiable de sa maladie ; les horaires et le temps de trajet de Gil ont été optimisés et il lui a été mis à disposition du matériel ergonomique ; Christine a pu évoquer ses difficultés et obtenir une pension d’invalidité.

Il est parfois plus simple d’être le porte-parole d’un autre salarié pour évoquer des situations face auxquelles on peut se sentir démuni en tant que collègue.

Nul besoin ici d’objectifs, d’enjeux, de stratégie qui rythment nécessairement la vie de l’entreprise. Quand un salarié se préoccupe et fait part de la situation d’un de ses collègues, il s’agit toujours d’un acte désintéressé. Le porte-parole n’en attend rien en retour. C’est la gratuité de cet acte qui lui donne tout son sens.

Nul besoin alors de préciser que le handicap peut tous nous concerner, à quelque titre que ce soit. Ces histoires témoignent d’une réalité simple : le Handicap nous renvoie à notre humanité.

Auteur

marie_delmont.png

Dirigeante associée de MPI CONSEIL

Après avoir tenu un poste de direction dans un centre de recherches sur la santé environnementale...

marie_delmont.png

Marie Delmont

Dirigeante associée de MPI CONSEIL Après avoir tenu un poste de direction dans un centre de...

Du même auteur