ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Digitalisation ? Arrêtons d'en parler !

visuel_cooptation_fun.jpg

 

Derrière ce titre un brin provocateur se cache non pas une volonté d’enterrer le sujet, primordial, mais surtout une envie de faire. La cooptation s’avère un excellent moyen d’avancer concrètement dans une digitalisation au service des équipes et des résultats.


Pas une semaine ne passe sans qu’un article, une étude ou un dossier ne soit publié sur la digitalisation des RH. Impossible d’y échapper. A juste titre, d’ailleurs ! Le sujet est d’actualité. Il touche tous les secteurs et celui des ressources humaines n’a aucune raison d’y échapper. Une fois qu’on a dit cela, la question du « comment » se pose inéluctablement. En théorie, le champ des possibles ouvert par le numérique est énorme. Chacun imagine bien les améliorations en termes d’optimisation de certains process ou d’organisation du travail. Mais par où commencer ? Avec quels outils ?

Besoin de concret

Selon une étude réalisée du 1er juillet au 13 septembre 2016 par le cabinet Camana Conseil et MyRHLine, auprès de 484 DRH, la DRH est la direction la plus ouverte à la digitalisation. Elle est bien consciente des avantages en termes d’accès à l’information (cité par 76% des sondés), de services rendus aux salariés (69%) ou de facilitation du travail collaboratif (64%).

Mais le chantier est vaste, et long. Toujours selon cette étude, seuls un peu plus de 5% des répondants estiment que leur travail dans ce domaine est abouti. Les freins existent. Ils touchent aux coûts et à la complexité des projets, ainsi qu’au manque d’adhésion des salariés. Pour convaincre, les DRH estiment devoir jouer sur la mobilisation de l’ensemble des directions et la sensibilisation au digital (57%), la création d’une culture d’entreprise basée sur le digital (48%) et l’acculturation et la formation des collaborateurs (48%). Il est intéressant de noter enfin qu’à court, moyen ou long terme, le recrutement est cité comme le projet prioritaire en matière de digitalisation.

Bref, il faut un outil pour le recrutement que tout le monde utilise, de manière simple, et qui soit porteur de résultats. En un mot, DU CONCRET.

Des DRH en demande de solutions

Ce besoin de concret revêt un caractère d’autant plus nécessaire, si l’on jette un coup d’œil aux résultats du dernier baromètre de l’Observatoire Cegos « Radioscopie des DRH », publié fin septembre. L’étude dresse un portrait un peu sombre de la profession et montre des DRH en mal de reconnaissance de la part des comités de direction et déconnectés des collaborateurs.

Récapitulons :

  • Tout le monde s’accorde à dire que la digitalisation des RH est porteuse de progrès pour l’entreprise,
  • Personne ne sait vraiment par quel bout prendre ce dossier,
  • Le sujet prioritaire en la matière est, de l’avis des professionnels, le recrutement,
  • Les DRH, à travers ce chantier de la digitalisation, ont besoin de faire valoir des résultats et de créer du lien en interne,
  • Le besoin porte donc sur un outil concret, financièrement abordable, d’usage facile, valorisants, fédérateurs, et présentant des résultats quantifiables.

La cooptation pour avancer dans la digitalisation

La mise en place en interne d’un dispositif de cooptation peut constituer un premier pas concret vers la digitalisation des RH et apporter une réponse aux problématiques soulevées. Pourquoi ? Premièrement parce que les outils existent aujourd’hui pour une mise en place simplifiée et rapide d’un dispositif de cooptation.

Mais au-delà de la question de l’outil, la cooptation, par son caractère ludique et naturel – nous la pratiquons tous dans de nombreux domaines – permet d’engager rapidement les collaborateurs de l’entreprise sur une question précise, à savoir le sourcing de bons candidats.

Tout en favorisant la circulation de l’information sur les opportunités offertes par les différents services, la cooptation crée du lien :

  • en boostant la mobilité interne,
  • en permettant aux RH de repérer les maillons forts du réseau, ceux qui jouent le jeu de la cooptation et recommandent les bons candidats, internes ou externes à l’entreprise.
  • En permettant à ces mêmes RH de valoriser ces maillons forts et d’alimenter la dynamique ainsi créée.

En offrant ainsi une plus grande transparence et une meilleure communication, en rendant possible une mesure de l’engagement des équipes et une maîtrise accrue de coûts de recrutement trop souvent dilués et donc méconnus, la cooptation contribue à redonner à la DRH un rôle central sur des sujets stratégiques. 


Sources

- Etude sur la digitalisation des RH réalisée du 1er juillet au 13 septembre 2016 par le cabinet Camana Conseil et MyRHLine, auprès de 484 DRH

http://www.myrhline.com/actualite-rh/resultats-de-notre-etude-sur-la-digitalisation-rh.html#

- Baromètre de l’Observatoire Cegos, 21 septembre 2016, Radioscopie des DRH. Etude menée auprès de 245 DRH/RRH et 960 salariés

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/10/21/46-des-drh-avouent-agir-contre-leur-ethique_5017975_1698637.html?

 

Auteur

guillaume_dubrule.png

Guillaume Dubrule est Directeur Associé chez Keycoopt

Il a été manager au sein d’un cabinet de chasse de têtes pendant 5...

guillaume_dubrule.png

Guillaume Dubrule

Guillaume Dubrule est Directeur Associé chez Keycoopt Il a été manager au sein d’un cabinet de...

Du même auteur

visuel_evolution_professionnelle_1_shutterstock.jpg

Cooptation et digital RH

visuel_evolution_professionnelle_1_shutterstock.jpg

Cooptation et digital RH

  C’est devenu un lieu commun. Le digital a tout changé et bouscule nos habitudes, notamment de...

Par Guillaume Dubrule, le 22/04/2016