ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Souris d'or : Frédéric Mischler

logo_andrh.jpg

NDLR : La revue Personnel de l’ANDRH attribue, depuis 2005, le Stylo d’Or à l’ouvrage traitant d’un sujet d’actualité pour la gestion des ressources humaines. Le jury est composé de professionnels de la gestion des ressources humaines. Le choix est fondé sur des critères de pertinence du sujet traité, de valeur ajoutée et d’originalité de l’ouvrage, de rigueur du raisonnement mené par son auteur, ainsi que de qualité de rédaction.

Cette année, les membres du jury ont décidé d’ouvrir une nouvelle catégorie de récompense pour valoriser les blogs RH. Un prix sera ainsi attribué, la Souris d’Or, au blog RH,que le jury recommande aux professionnels de la fonction pour son innovation, son dynamisme et son contenu RH.

RH info, partenaire de cet événement via son Sponsor ADP, a demandé aux créateurs des 7 blogs sélectionnés pour le Prix de nous présenter son intention et sa logique éditoriale.


Aujourd’hui : Innovations RH de Frédéric Mischler

Innovations et Ressources Humaines… il est des associations de mots comme cela, qui ouvrent sur un champ des possibles et des représentations mentales d’une diversité infinie ! … ou pas ;)

C’est en tout cas le constat que je fais aujourd’hui. Fondé sur de nombreuses années à travailler sur le sujet. Et ceci, tant au travers de projets et mises en œuvres concrètes en matière d’approches innovantes RH dans l’entreprise, qu’au travers de mes interactions au quotidien en termes de Ressources Humaines. En effet, si nous considérons d’une part l’éventail de ce que chacun peut potentiellement associer théoriquement ou concrètement à ces deux lettres « RH », (en fonction de ce qu’il en connaît ou projette, positivement ou négativement, et de ses croyances); croisé d’autre part avec l’éventail de ce que chacun peut potentiellement associer à la notion d’innovation : Nous pouvons alors nous retrouver face à autant de projections mentales, qu’il peut y avoir d’individus. De ceux pour qui cela n’évoque strictement rien, et cela n’ouvre sur aucune perspective concrète, en passant par ceux qui n’y entrevoient qu’une dimension technologique et 2.0, à ceux enfin, qui œuvrent en la matière selon différentes approches, postures et mises en pratiques. En matière d’innovations et RH, ou d’innovation en RH, tout est question de perspective, d’expérience professionnelle, de vision.

Ainsi, il est des métiers, dont ont estime que leurs représentants ont plus naturellement « la vocation » pour les exercer : les bons médecins, les bons avocats, etc. Et en ce sens, je suis de ceux qui pensent qu’œuvrer dans ce que l’on nomme encore majoritairement à ce jour « les Ressources Humaines », s’inscrit dans cet état d’esprit : A savoir, considérer qu’être DRH, RRH, Chargé de développement RH, etc. et donc en relation non pas avec des ressources mais des Humains, est de l’ordre de la vocation. Et, qui dit vocation, dit également passion. Or la passion, n’est autre que l’un des moteurs de l’innovation !

C’est en tout cas, à titre personnel, selon cette approche que mes choix et mon parcours de formation m’ont conduit de manière naturelle à vouloir travailler dans le domaine des RH, et ont nourri ma motivation et mon engagement à y apporter ma pierre. En fait, ayant eu l’opportunité de suivre un cursus de formation en « Sciences et Organisation des Entreprises », adressant progressivement, selon une perspective systémique, et durant quatre années les différentes dimensions fonctionnelles d’une entreprise (finance, contrôle de gestion, logistique, production, qualité, communication, RH, etc), le choix d’investiguer les RH était au final une évidence. Comme l’idée que pour toute entreprise, au final, c’est l’humain qui est au cœur de son succès ou de son échec.

Il est également, des moments de vie, qui vous marquent consciemment ou inconsciemment, impactent vos actions, et vous font prendre tel chemin plutôt que tel autre.

En 1998, l’ANDRH s’appelait encore l’ANDCP (..DCP ?... pour Directeurs et Cadres de la fonction Personnel… ;)…) et au sein de notre promotion en DESS GRH à Bordeaux, nous avions mené pour son compte, une étude qui traitait de différentes thématiques de la fonction RH, dont l’une d’elles était plus particulièrement, en regard de « la Direction » : « Quelle place et quel pouvoir pour le professionnel de la fonction RH ? »…

En 2011, je « tombais » sur un article qui peu ou prou posait globalement la même question ! Bref, 13 après nous en étions encore là ! A nous poser la question du rôle, de la place, de la légitimité de la fonction RH, de sa capacité à être plus ou moins stratégique, à s’extraire de sa dimension administrative, etc. !… Et à en croire Albert Einstein : « La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent ». Dès lors, comment faire pour ne pas en être encore à se poser la question dans plus d’une décennie, si ce n’est en cherchant à faire autrement, à faire d’autres choses, pour tendre vers un résultat différent ? Ou en d’autres termes, en visant à innover dans nos pratiques, approches RH ?

Et pour se faire, comme évoqué précédemment le champ des possibles est énorme. Ceci dès lors qu’en tant que professionnel de la fonction RH, on s’approprie et développe une posture d’innovation. En s’imprégnant par exemple d’autres perspectives, d’autres approches par analogies, que celles ancrées et induites dans le cadre du G et du R de GRH, et qui font que comme dans cet acronyme, le H arrive en bon dernier ! En bon dernier, qui plus est, si l’on considère qu’en tant que professionnel RH nous ne sommes par ailleurs généralement pas réellement formés sur le « sujet ». « Sujet », qui paradoxalement est le cœur de notre fonction : L’Humain. Or en la matière, en considérant bon nombre de formations initiales RH, il y aurait là aussi à mon sens largement matière à innover.

Et puis adopter une posture d’innovation en RH, c’est s’ouvrir à de nouvelles réalités, sortir d’un certain nombre de croyances limitantes, et saisir de nouvelles opportunités. En cela, dans ce monde en transition, qui après des décennies marquées par une différentiation concurrentielle née entre autres d’optimisations de productivités, de rationalisations, de standardisations, voit aujourd’hui l’émergence d’une différentiation née de la créativité et de l’agilité humaine : quelle meilleure opportunité pour la fonction RH ?

Sans compter que parmi toutes les fonctions dans l’entreprise, qu’elle est celle qui en tout état de cause a le plus naturellement la légitimité de considérer l’humain en milieu de travail et à l’accompagner dans le cadre d’un projet d’entreprise et sa réussite, si ce n’est la fonction RH ? Enfin, comment imaginer que dans un monde où il ne se passe plus une seule journée sans que l’on entende parler d’innovations, la fonction RH puisse être, et rester en marge de cette dynamique ?

Alors, à choisir ? Entre une fonction RH, considérée comme une fonction support génératrice de coûts, et une fonction RH portée par l’ambition d’innover, de valoriser sa valeur ajoutée, elle-même au service de la valeur ajoutée des collaborateurs de l’entreprise ? Pour ma part j’ai une nette préférence pour la seconde option ;)

 

Auteur

logo_rhinfo_hd_png.png

RH info est un site Internet dédié aux Ressources Humaines.

Entièrement gratuit, il développe de l’analyse, de la...

logo_rhinfo_hd_png.png

RH Info

RH info est un site Internet dédié aux Ressources Humaines. Entièrement gratuit, il développe de l...

Du même auteur