ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

DRH : Pourquoi être sur Twitter ?

Twitter se démocratise. Cela ne concerne plus seulement les geeks et  les politiques mais bien tout le monde ou presque. Les 5,2 millions d'utilisateurs en France contribuent à en faire l’un des 10 sites Internet les plus visités  de la toile.

Un DRH y retrouvera donc tout son écosystème professionnel :

  • Ses collègues, collaborateurs RH et confrères DRH
  • Les salariés et les candidats
  • Les partenaires sociaux et les syndicats
  • Les organismes de protection sociale et les instances publiques
  • Ses concurrents, ses prestataires et ses partenaires RH
  • Les experts RH, les agitateurs d’idées, les blogueurs et les journalistes, traitant spécifiquement du domaine d’activité de son entreprise ou de sujets professionnels RH. La frontière « vie pro-vie perso » n’étant pas poreuse que pour les salariés, le DRH pourra également y retrouver les acteurs de ses centres d’intérêt personnels.

Sauf à être parfaitement hermétique à tout son environnement professionnel, il y a là déjà de quoi susciter une certaine curiosité. Mais concrètement, que peut-on faire en RH sur Twitter ?

S’informer

Twitter est un outil très puissant de veille.  En utilisant notamment le moteur de recherche intégré, vous pouvez effectuer une veille thématique ou sectorielle et suivre l’actualité de votre branche et de votre domaine d’activités, identifier les influenceurs, les relais et leaders d’opinion. En quelques clics vous pouvez ainsi faire votre revue de presse hebdomadaire à moindre frais.

Votre fil d’information RH sera astucieusement complété par le suivi des journalistes en droit du travail ou de sites spécialisés comme Actuel RH (@Actuel_RH), IndiceRH (@IndiceRH),  Intelligence RH (@IntelligenceRH) et bien sûr RH Info (@RHInfo) avec la liste de ses experts (ExpertsRHinfo).  

Vous pouvez également faire de la veille concurrentielle en « followant » vos compétiteurs et ainsi mieux appréhender leur stratégie de communication RH : Que tweetent-ils ? A qui ? Quand ? Comment ?

Enfin, n’oublions pas non plus de tirer un certain plaisir de l’usage de ce réseau social : œnologue averti, voileu invétéré,  fan de déco, maniaque de montres, etc. c’est le moment de vous créer un fil d’actualités personnel !

Communiquer

Twitter permet de partager simplement avec votre communauté des informations sur votre entreprise, son activité, son actualité, son positionnement, son organisation, mais aussi directement sur votre activité RH en présentant les spécificités de vos métiers, en rappelant votre présence sur  des conférences ou lors de salons, en décrivant votre activité « relations écoles », ou en relayant les éventuels témoignages RH dans la presse ou sur le web. Cette communication, simple et régulière, alimente votre image d’une DRH dynamique.

Twitter permet également de diffuser des offres d’emploi.  C’est en effet un excellent canal complémentaire de sourcing qui permet de valider et d’enrichir les informations sur les candidats qui ont retenu préalablement l’attention et qui ont déjà été présélectionnés. En complétant votre présence RH sur les réseaux sociaux et les job-boards, Twitter accompagne là encore votre dynamisme RH en tant que recruteur. Et pour certains profils spécifiques (communication, marketing, medias, journalisme, IT, …), Twitter peut même être un canal de sourcing plus efficace que les canaux traditionnels !

Twitter vous permet de « parler RH », de dialoguer, de rentrer en contact, de partager des points de vue, des chiffres clés, des tendances, des informations sur la GRH. N’oublions pas que derrière l’outil, il y a des hommes, des richesses humaines, et que rien ne vaut une rencontre In Real Life. C’est un réseau social avant tout qui permet l’échange et la rencontre.

Promouvoir

Tout d’abord de façon très prosaïque, Twitter vous permet de drainer du trafic : vers l’espace RH de votre site corporate ou vers les pages recrutement. Twitter valorise également votre présence sur les hubs et les groupes des réseaux sociaux professionnels et crée ainsi un maillage plus complet de votre présence sur internet. 

Twitter contribue à une véritable démarche de Social Relationship Management (SRM), « d’animation de la relation humaine », envers les salariés et toutes les autres personnes liées à l’entreprise même de façon indirecte ou lointaine. Par sa mécanique d’échanges et de partages, Twitter vous aide à fidéliser une communauté, notamment de candidats potentiels. Twitter maintient ainsi en continu votre Marque Employeur.

Il développe votre image, en interne, auprès des collaborateurs de l’entreprise.  Twitter peut accompagner la DRH dans sa démarche d’innovation participative, dans la nécessité de répondre aux fortes attentes, notamment chez les digital natives, d’intégrer les réseaux sociaux, qu’ils soient interne ou externes.

Twitter est donc un outil complet qui répond efficacement à de multiples problématiques. En permettant de s’informer (veille, recherche d’informations), de communiquer (news,  spécificités RH, offres d’emploi,)  de partager (points de vue, documents, indicateurs) et de marketer (trafic web, image recruteur, image employeur), cet outil est un support précieux dans une stratégie RH sur les réseaux sociaux.  Mais ces bénéfices ne sont pas sans vous poser quelques questions ou difficultés.

Avec l'essor de Twitter, et plus largement des réseaux sociaux, vous devez de plus en plus faire face à l'émergence d'une parole spontanée, alternative aux discours corporate. Les salariés deviennent, qu’on le veuille ou non, les porte-parole de l’entreprise. Votre défi est donc de concilier réputation de la marque Employeur et communication des employés. Comment développer positivement l’image de l’entreprise tout en la protégeant ? Comment inciter en encadrer ?

Il y a un vrai risque d’image qui est aussi un risque juridique.  Les salariés doivent être conscients qu’on ne peut partager n’importe quoi sur le web. Mais qu’est-ce qu’une information confidentielle ? Peut-on critiquer son employeur ? Taquiner un collègue ? Son manager ? Peut-on commenter le départ d’un salarié ? La perte d’un marché ? La signature avec un nouveau client ? Encore plus qu’hier, les DRH sont les garants des règles et des valeurs.

Il faut accompagner alors les salariés, en mettant en place quelques bonnes pratiques à suivre par une charte de comportement. Ou au moins, les sensibiliser sur les principes d’actions sur Twitter et les réseaux sociaux.

Le développement des réseaux sociaux peut également renforcer la défiance des managers vis-à-vis des DRH qui incitent les collaborateurs à être les ambassadeurs de l’entreprise, et ainsi creuser le fossé entre la première ligne hiérarchique et les salariés. 

Le rôle traditionnel et l’autorité du manager sont progressivement remis en cause par ces nouvelles pratiques ; elles entrainent des questions plus fondamentales sur l’évolution de l’organisation du travail. La pyramide hiérarchique classique s’écrase. La représentation de l’entreprise passe de l’organigramme au sociogramme. Il s’agit donc d’accompagner les managers de proximité par de l’information et de la formation. Et plus généralement de conduire le changement et la transformation progressive de l’entreprise vers un monde connecté.

Le DRH ne doit pas se transformer en hyper-geek qui connait tous les codes linguistiques de Twitter et de Facebook. Cela doit être un diffuseur de « Social change », promoteur de l’évolution numérique et coach digital des managers. Tant mieux si il y gagne en terme d’image de modernité et d’innovation. 

A mon sens, le DRH est le mieux placé dans l’entreprise pour gérer cette transition digitale. Mais une prise de conscience est nécessaire au sein de la fonction RH où les décideurs sont encore trop réfractaires et réticents à aborder opérationnellement le sujet des réseaux sociaux. Les réponses restent effectivement à définir et à mettre en œuvre. Les réseaux sociaux ne sont pas une vaguelette qui traite de l’écume des choses. C’est un tsunami culturel et comportemental. L’entreprise n’a pas le choix, le DRH non plus. Il peut faire l’autruche un temps au risque d’être emporté avec la vague, et passer le témoin aux grandes directions opérationnels. 

Les réseaux sociaux constituent une contrainte de gestion supplémentaire pour les DRH. Elle peut être considérée comme l’opportunité de mieux appréhender cette nouvelle forme de lien social et, au final, d’étendre son territoire de légitimité. DRH, commençons par ouvrir la voie aux salariés et aux dirigeants, RDV sur Twitter !

@thomaschardin

Auteur

visuel_expert_thomas-chardin-new.jpg

Directeur Conseil

Thomas Chardin occupe aujourd'hui la fonction de Directeur Conseil au sein de l'...

visuel_expert_thomas-chardin-new.jpg

Thomas Chardin

Directeur Conseil Thomas Chardin occupe aujourd'hui la fonction de Directeur Conseil au sein de l'...

Du même auteur

visuel_organisation_et_communicaiton_1_shutterstock.jpg

DRH, devenons plus cons !

visuel_organisation_et_communicaiton_1_shutterstock.jpg

DRH, devenons plus cons !

Texte co-écrit par Patrick Bouvard Le DRH de demain va devoir devenir plus con… Non ! non ! Ce n’...

Par Thomas Chardin, le 21/06/2018