ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Et en même temps...

visuel_dossier_gestion_du_stress.jpg

 

Le contexte d’évolution du travail dans lequel nous sommes entrés place la notion de flexibilité et tête du top 10 du vocabulaire d’entreprise : il n’est de journée qui passe sans qu’on ne l’entende répéter à l’envie. Oui, il y a des transformations sociétales fortes dont il faut tenir compte… et en même temps… ;-)

En soi, la notion de « flexibilité » ne pose pas de problème majeur, si ce n’est que l’on peut y placer le meilleur… et le pire. Elle renvoie à une capacité d’adaptation et une mobilité d’esprit, certes, mais elle comporte également des zones de flou et d’approximation qui ne vont pas sans nous inquiéter : elle semble rendre tout possible… à nos dépends, en fait.

Il suffit d’ailleurs de se pencher sur les divers sens du mot – vive le français ! – pour mesurer les ambiguïtés qu’il connote :

  • Est flexible, d’abord, « ce qui se laisse courber plus ou moins facilement jusqu'à un certain point sans se briser »… Autrement dit la capacité à se "plier" aux contraintes. Tout dépend, en fait, dans quel sens et jusqu’à quel « point » ! Il est rare que cette question soit définie ou négociée, lorsqu’au moment de l’embauche on demande au candidat s’il est « flexible » !
  • Au sens figuré, et transposé à l’homme, la flexibilité renvoie à la souplesse, et signifie alors : « docile, soumis, complaisant, accommodant ». Est également flexible « ce qui cède facilement aux impressions qu'on veut lui donner. » On parle à cet effet d’un « caractère flexible ». Et voilà ! De la souplesse de comportement à la soumission à l’arbitraire, il n’y a parfois qu’un petit pas.

En revanche, on peut considérer que ce qu’il y a de positif dans cette notion de flexibilité relève proprement de la capacité d’adaptation. On peut en effet considérer que la mobilité et la fragilité des situations professionnelles d’aujourd’hui nous obligent à une réforme régulière de nos valeurs et de nos pratiques. Mais l’adaptation est un véritable travail de changement réfléchi, et non une acceptation implicite et tacite de toutes ces pratiques déshumanisées qui seraient soi-disant rendues nécessaires par « les impératifs business » (Sic !), ainsi qu’illustrées – par exemple – par cet article de Challenges sur Amazon France.

Dès lors, la flexibilité ne consiste pas tant à ne pas contrarier son manager, qu’à manifester un véritable investissement personnel actif, qui nous impliquera dans un renouveau salutaire et notre entreprise avec… Pardon : en même temps !

Auteur

patrick_bouvard.jpg

Rédacteur en chef de RH info

Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en...

patrick_bouvard.jpg

Patrick Bouvard

Rédacteur en chef de RH info Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en Sorbonne, il enseigne...

Du même auteur

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

Anecdote des RH ordinaires

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

Anecdote des RH ordinaires

Dans le style de Pierre Desproges, en hommage... Je me rappelle ce salon RH, en sous sol entre les...

Par Patrick Bouvard, le 17/05/2018

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

L'ouverture d'esprit

visuel_chronique_radio_rh_info_1_shutterstock.jpg

L'ouverture d'esprit

  Ce titre est évidemment provocateur : aucun d’entre nous ne saurait imaginer qu’il manque de la...

Par Patrick Bouvard, le 05/03/2018