ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Prise de risque : regard croisés

visuel_management_et_condition_travail_1_shutterstock.jpg

 

La prise de risque : regards croisés de l’alpiniste et de la dirigeante d’entreprise. Réflexion conçue à partir des propos d’Erik Decamp, Alpiniste et de Patricia Delon, Directrice commerciale et marketing de la RATP, exprimés lors d’une conférence organisée par LEE HECHT HARRISON /ALTEDIA le 8 octobre  2015


12 enseignements retirés par l’alpiniste de son expérience de 15 expéditions en haute montagne

1-Avoir conscience qu’entre prise de risque et catastrophe, la frontière est mince : Toujours anticiper sur ce qui peut tourner en bien ou en mal

2-Comprendre que la prise de risque s’inscrit à la fois dans un moment de temps circonscrit et dans un environnement complexe : Intégrer en conséquence les facteurs temps et contexte dans l’analyse précédant la décision

3-Ne pas se laisser griser par l’atteinte du sommet: Garder à l’esprit que la réussite ne se limite pas à l’arrivée au sommet avec de forts sentiments d’exaltation et d’euphorie car redescendre est un exercice tout aussi difficile.

4- S’interroger sur  sa conception de la notion de sommet : Est-ce l’objectif final ou le commencement de la suite ? Cela suppose de rester investi et pose la question de sa vision de la réussite 

5 – Identifier clairement ce qui met en mouvement : La motivation d’être  « en haut » ou bien le sommet comme « point de passage d’un parcours « selon l’hypothèse, l’histoire n’est pas la même ».

6- Etre attentif au présent : La tension vers le but à atteindre peut rendre inattentif à ce qui est proche : la vigilance doit être maintenue même lorsque le but est proche.

7- Capter les signes de changement, les repérer, mesurer les impacts : Et cela même s’il est difficile de faire l’expérience de sa fragilité.

8- Réagir rapidement : Pouvoir transformer l’information en action, ce qui n’est pas  simple et demande lucidité et réactivité.

9- Gérer la question du prix de la prise de risque : Quel est le prix acceptable ? La limite doit être claire pour éviter l’absence de décision. Renoncer est toujours difficile. Il est cependant indispensable de s’adapter car l’objectif est d’atteindre le sommet mais aussi de revenir ; savoir changer de cap et élaborer de nouveaux plans en cours de route est essentiel.

10- Se rappeler que l’on est toujours en interdépendance : Etre en action c’est être en interaction. La cordée est la situation la plus marquante;  fonctionner avec les autres dans une relation de confiance est indispensable.

11- Se connaitre, être clair avec ses ambitions pour évaluer correctement le risque : Ceci nécessite de gérer ses émotions dans des situations difficiles et de se fixer des limites.

12- Pratiquer le retour d’expériences : y compris sur les événements du quotidien pour apprendre de ses réussites comme des échecs.

12 convictions de la dirigeante d’entreprise construites à partir de son parcours et ses pratiques  pour donner envie de prendre des risques en entreprise

1- Avoir la passion de son métier : Pour aller au-delà et réaliser des choses qu’on a jamais faites.

2- Diffuser un enthousiasme de la découverte: Toujours se rappeler que l’énergie influe de manière conséquente pour fédérer ses équipes autour des projets

3- Ne pas confondre objectif et moyens : Distinguer les étapes et l’objectif final, le résultat à atteindre et les moyens pour y parvenir pour être pleinement efficace.

4- Ne pas craindre de « rater » : En pratique, on ne rate jamais tout car il demeure toujours quelque chose de positif qui permet d’avancer.

5- N’avoir peur de rien : Même si l’environnement en général invite au principe de précaution et à la totale  maitrise des risques

6- Avoir la conviction d’aboutir : Etre convaincu que l’on parviendra nécessairement à quelque chose peu importe le temps et les chemins empruntés

7- Rester lucide en toutes circonstances : Anticiper et élaborer des plans alternatifs.

8- Accepter de vivre dans le chaos : Intégrer cet élément incontournable dans l’entreprise d’aujourd’hui en transformation permanente.

9- S’entourer de profils complémentaires pour maximiser les réussites : Eviter le clonage en diversifiant  dans les équipes les savoirs et les comportements : créativité,  innovation, rationalité, processus…

10- Ne pas hésiter à découper ou séquencer des projets trop lourds  ou trop compliqués :

Procéder par étapes pour concrétiser des résultats et entrainer à la poursuite vers l’objectif.

11- Etre  curieux et toujours à l’affût : Aimer la surprise et savoir surprendre

12 – Savoir bénéficier de l’expérience des autres : Observer, comprendre, identifier pourquoi ils ont réussi 

3  points de synthèse à retenir

- Maîtrise : Comprendre que dans la prise de risque, beaucoup de choses échappent à sa maitrise  pour l’un ; Laisser s’exprimer la part d’instinct et de désir pour l’autre.

- Vigilance : Etre vigilant sur l’excès de confiance car l’expertise ne met pas à l’abri de tout pour l’un ;  Demeurer en alerte en ayant préparé  « des plans B » pour l’autre.

- Pouvoir : Garder sa lucidité au regard de la responsabilité que l’on occupe à la place que l’on occupe pour l’un ;  Se poser la question de sa relation au pouvoir et surtout celle de «  pourquoi l’exercice du pouvoir ? » pour l’autre.

Des propos denses issus d’expériences et de convictions qui ont une réelle résonnance dans l’entreprise au regard des enjeux et défis auxquels elle doit aujourd’hui répondre.

Auteur

visuel_expert_evelyne-philippon-new.jpg

Evelyne Philippon a évolué dans différents domaines RH  – Juriste, Responsable des Relations Sociales, DRH à la tête d’une équipe...

visuel_expert_evelyne-philippon-new.jpg

Évelyne Philippon

Evelyne Philippon a évolué dans différents domaines RH  – Juriste, Responsable des Relations...

Du même auteur