ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Le pouvoir de l'imagination

image_pour_larticle_de_charlotte_du_payrat.png

Oser rêver et faire rêver pour mieux manager

L’étude des neurosciences démontre ce à quoi certaines personnalités charismatiques comme Martin Luther King (« I had a dream ») ou Léonard de Vinci (et ses « machines volantes »), faisaient appel de manière intuitive : le pouvoir de l’imagination… ! Comprendre l’importance de cette capacité d’imagination permet au manager de mieux fédérer son équipe afin de la mobiliser vers un avenir motivant.

Très liés à l’imagination, l’ « effet placebo » et l’ « effet nocebo » ont une grande influence sur l’engagement d’une équipe face à son objectif. 

- L’ « effet placebo » est connu. Dans le domaine médical c’est le fait de donner un médicament sans principe actif à des personnes malades tout en les convainquant de son efficacité. Il a été démontré que certains patients étaient sensibles à cette suggestion et se rétablissaient sans que les médecins puissent l’expliquer. L’« effet placebo » a même été démontré chez des personnes ayant d’importants problèmes d’arthrose au genou nécessitant à priori une intervention chirurgicale et guéris de manière spectaculaire (Etude Bruce Moseley, du Baylor College of Medicine à Houston).

- L’« effet nocebo » est moins connu du grand public. C’est l’effet opposé à l’ « effet placebo ». Parce qu’une personne croit qu’elle ne va pas s’en sortir, elle finit par ne plus saisir les opportunités qui se présentent à elle et à s’enliser dans ses problèmes sans trouver de porte de sortie. 

Cela démontre en fin de compte le pouvoir de nos croyances dans notre capacité à prendre appui sur les événements qui se présentent à nous.

Au début du siècle, les neurologues, dans une vision très pessimiste et mécaniste, pensaient que le cerveau n’était pas capable de se régénérer. Pour eux, toute détérioration s’inscrivait de manière chronique. Aussi, comme pour une machine, dans le cerveau, toute « pièce » ayant subi une détérioration était considérée comme altérée de manière définitive. Cette vision statique s’est heurtée à des rétablissements imprévus de malades que les médecins considéraient comme non guérissables. La plasticité du cerveau explique aujourd’hui ce phénomène et amène une vision plus dynamique et plus souple. En permanence des millions de connexions neuronales sont générées donnant à imaginer un grand champ des possibles.

Alors ? Faut-il avoir peur de rêver ? ….et de faire rêver ? Non.

Le pouvoir de l’imagination est une opportunité pour le manager. Il peut s’appuyer sur l’envie de rêver de ses collaborateurs atour d’un rêve commun. Il peut alors amener son équipe à se dépasser. Rêver permet de mieux mobiliser, de fédérer pour faire avancer tous ensemble un projet enthousiasmant.

Cependant, il ne s’agit là bien évidemment pas de faire rêver les autres afin de mieux les duper auquel cas l’intention devient manipulatoire. Si cela peut porter des « fruits » sur le court terme, la confiance sera par la suite durablement fragilisée…

Le manager doit par ailleurs s’assurer que son projet est réaliste. Un rêve décorrélé de la réalité devient une chimèrequi amène lorsqu’on la poursuit à perdre pied dans une course inconsciente… !

Et l’ « effet nocebo » ?

Il revient aussi au manager de déminer les « effets nocebo » dommageables à la dynamique de l’équipe.

Tout grand projet se heurte de prime abord à une résistance au changement parfois même un découragement : 

« On n'y arrivera pas. On n’est pas au niveau et le marché ne nous attend pas là dessus… » « De toute façon, on veut toujours viser la lune et au final rien ne change… ! Pas la peine de se fatiguer… !».

Il s’agit alors d’encourager, d’amener les personnes à réaliser que leurs possibilités sont plus grandes qu’elles ne se l’imaginent. Tout manager sait d’expérience combien cela peut demander d’énergie… ! Il faut reconnaitre que l’exercice du management est en cela difficile et fatiguant…. ! Veiller à ne pas s’essouffler et doser son effort en fonction des chances de succès devient essentiel !

Si toutes les parties ne peuvent être gagnées, au moins est-il possible de les tenter, quitte à se laisser surprendre…. ! C’est aussi cela le pouvoir de l’imagination… ! surtout lorsque les imaginations de plusieurs personnes sont amenées à se combiner… car….« Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin » ! (Proverbe Africain)

Auteur

charlotte_du_payrat.png

Fondatrice de VECDAS Conseil

Consultante, Charlotte du Payrat accompagne les entreprises dans leur transformation en vue de les amener à...

charlotte_du_payrat.png

Charlotte Du Payrat

Fondatrice de VECDAS Conseil Consultante, Charlotte du Payrat accompagne les entreprises dans leur...

Du même auteur