ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Le congé maternité

visuel_management_et_condition_travail_15_shutterstock.jpg

Anne-Lyse Even

Elle travaille depuis 7 ans chez ADP et est manager au sein du service client RH de la BU Human Capital Management. Avec une expérience de trois congés maternité et une véritable vision du terrain et des besoins RH, elle a accepté de nous faire part de son témoignage concernant son expérience personnelle. Le maître mot ? « S’organiser » avant, pendant et après le congé maternité !

RH Info : Anne-Lyse Even, pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

J’ai débuté ma carrière en PME au sein de service Ressources Humaines.. J’ai travaillé comme Gestionnaire RH  et Chargée de développement RH. Je suis arrivée en 2007 chez ADP , au sein de l’équipe Decidium en tant que consultante SIRH.  J’ai ensuite rejoint la BU HCM et depuis 5 ans,  je suis manager des  équipes du service client RH Moyennes et Grandes Entreprises. Notre rôle est d’accompagner nos clients DG et DRH dans l’optimisation de leur pratiques RH et de leur SIRH, en les faisant bénéficiant des meilleures pratiques dans les 3 domaines suivants : le pilotage RH, la gestion des talents et la communication RH. J’ai une équipe de 25 collaborateurs répartis dans toute la France.

RH Info : Pouvez-vous nous parler de votre expérience personnelle en ce qui concerne le congé maternité ?

J’ai eu trois congés maternité. Le premier, dans ma précédente entreprise, je l’ai mal vécu et mon employeur aussi ! C’était le premier congé maternité dans les fonctions support et tout a été fait à la dernière minute sans aucune concertation. Je dirais que c’est presque tombé « comme un cheveu sur la soupe ». Je me suis retrouvée du jour au lendemain en congé maternité sans avoir pu préparer mon remplacement. C’est ma DRH qui a géré cela à l’époque,  je suis partie alors que ma remplaçante n’était même pas encore arrivée. C’était énormément frustrant car j’ai eu l’impression d’abandonner le navire en laissant mes collègues, les 150 collaborateurs dont j’avais la  charge.


« Lors de mon premier congé maternité, j’ai eu l’impression d’abandonner le navire »


Je l’ai donc très mal vécu et je me suis vite sentie exclue de l’organisation et de l’entreprise. A l’époque, j’étais en charge du développement RH. Avec 80% de femmes parmi les collaborateurs, je travaillais en autre sur les sujets suivants : les relations sociales, l’égalité professionnelle, le développement de carrière,  les départs à la retraite, l’équilibre vie personnelle / vie professionnelle et donc la préparation des congés maternité, le  retour  au travail après les longues absences…. Tout ce que moi je n’ai pas vécu dans cette entreprise.

Au final, j’ai même décidé de ne pas y retourner  à la fin de mon congé maternité. J’ai donc vraiment vécu cela comme un échec. Il n’y avait aucun lien avec l’entreprise pendant le congé, d’où mon sentiment d’exclusion.

RH Info : Cette expérience vous a-t-elle été utile pour vos deux autres congés maternité ?

Oui, bien évidemment et je ne me suis pas arrêtée là. J’ai toujours eu envie d’être mère et de mener de front ma carrière. J’avais  également envie  de montrer que mener de front les 2 étaient possible !

En revanche, J’ai pris en note les conséquences et réfléchi à la façon dont un congé maternité pouvait bien se passer dans une entreprise. J’ai eu depuis 2 congés maternité  qui se sont extrêmement bien passés.

En revanche, je pense qu’il y a de toute façon pour les femmes Managers des phases de doutes, de culpabilité, avant et après la naissance de chaque enfant : Culpabilité de rentrer tard et de ne pas voir ses enfants, de partir plus tôt du travail et d’abandonner ses équipes …

RH Info : Comment s’est passé la transition avant le congé maternité ?

La règle d’or selon moi, c’est la préparation et l’organisation de son remplacement. Il est très important de se sentir impliqué dans cette préparation pour éviter le sentiment d’exclusion. En effet, cela favorise à la fois le départ ET le retour.

Il est aussi important de se rassurer et de rassurer son employeur. Il faut que chacun ait le temps de s’organiser. En tant que manager, la phase d’organisation de mon dernier congé maternité m’a permis de déléguer certaines missions et de faire monter en compétences les collaborateurs de mon équipe.


« Il est important de s’organiser et se préparer de façon claire et transparente  »


Il faut essayer dès le début d’être clair sur son organisation, sur sa date de départ lorsque c’est possible, et aussi sur la date et les conditions de son retour. Cela se travaille avec l’employeur et avec son manager. Ce que je dis à mes équipes, c’est qu’il vaut mieux annoncer sa préférence pour s’arrêter 6 mois plutôt que de s’arrêter le minimum pour en fait toujours repousser sa date de retour à la dernière minute. Il faut être prête dans sa tête. Il est important dès le départ d’être transparente et claire avec son employeur.

RH Info : Comment le lien a-t-il été maintenu avec l’entreprise et vos équipes ?

Pendant le congé maternité, je donnais des nouvelles et je prenais des nouvelles de mes collègues par mails, par texto… J’ai organisé des déjeuners informels avec certains de mes collègues. On montre ainsi que l’on est toujours présent. Personnellement, j’avais indiqué que je restais joignable : on ne travaille pas pendant un congé maternité, mais cela permet d’aider son équipe en cas de question. En fait, j’ai été très rassurée car je n’ai pas été beaucoup sollicitée pendant mon congé maternité.

Je me suis aussi tenue au courant des actualités de mon métier : par exemple, en mon absence il  y a eu la réforme de la formation professionnelle, réforme qui a un grand impact pour ADP, pour mon activité, pour mes équipes. Le but était « d’être en veille » sur mon métier afin d’être  au courant et opérationnelle dès mon retour, et ainsi faciliter la reprise.


« Je me suis aussi tenue au courant des actualités de mon métier » 


Enfin, je suis restée visible sur les réseaux sociaux. C’était important pour moi : je publiais des informations en lien avec l’actualité RH et l’actualité de mon entreprise,… Je suis restée visible sans pour autant me sentir débordée ou trop sollicitée.

RH Info : Tout cela a-t-il facilité votre réintégration lors de votre retour à l’emploi ?

Tout à fait. La règle d’or ici aussi est l’organisation. Il faut organiser sa vie familiale pour revenir sereinement, et ne pas s’y prendre au dernier moment comme lorsque l’on s’organise pour son remplacement. On prend le temps d’organiser le mode de garde, on rend plus autonome les ainés et on prépare aussi la famille au retour au travail. En tant que manager, j’associe les deux phases : j’ai organisé mon back-up et rendu mes équipes autonomes lors de mon départ, puis j’ai fait la même chose dans ma vie familiale lors de mon retour !

Ainsi, au retour, ma vie personnelle était organisée et je suis revenu à 100% dans mon travail, avec tous les côtés positifs et les quelques contraintes. Il y a un équilibre à trouver, mais ça a été plutôt rapide.


« Ma vie personnelle était organisée et je suis revenu à 100% dans mon travail »


RH Info : Y a-t-il des dispositifs d’ADP que vous retenez par rapport à votre congé maternité ?

Ce que j’ai apprécié avant de partir, c’est un entretien honnête et transparent avec ma responsable. Nous avons discuté de mon organisation, de ce qui allait se passer dans pendant mon absence, de mon souhait concernant ma date de retour, de mes envies lors de mon retour, etc. Je me suis engagée à revenir, ce qui est important pour la société : la question,  est-ce qu’on pourra compter sur toi comme avant ? En ce qui me concerne, la question était sur ma mobilité par rapport à mes équipes et mes clients répartis dans toute la France. Il n’y avait pas d’inconvénients à ce que mon retour se fasse au même poste. Cet entretien a été vraiment important et m’a rendu plus sereine. Ce dispositif ADP d’entretien honnête et transparent avec ma responsable a vraiment aidé à préparer le départ ET le retour.

Je suis restée en lien avec ma responsable tout au long de mon congé maternité, et il y aussi eu un entretien plus formel quelques semaines avant le retour pour mettre en place la feuille de route par rapport aux projets, à ce qui avait été réalisé …


« Je suis resté en lien avec ma responsable tout au long de mon congé maternité »


Ce que j’ai apprécié et qui m’a aussi marqué, c’est qu’il n’y a pas eu de jugements. Personnellement, c’était mon troisième enfant. Il y a eu beaucoup d’accompagnements avec des dispositifs mis en place pour m’aider : le télétravail, le fait que je ne me déplaçais plus en province… C’est important de voir que nos responsables pensent à notre bien-être : ce n’est pas une maladie d’être enceinte, bien évidemment, mais on m’a aidé et on m’a soulagé. Il y a eu beaucoup d’entraides.

Une autre chose qui m’a énormément touché : L’organisation d’un pot surprise avant mon départ. Un moment convivial et de détente. J’ai pu échanger avec toute mon équipe, les rassurer , les motiver. J’ai pu partir encore plus sereine et surtout j’ai pu profiter à 100% de mon congé maternité!

RH Info : Un message que vous souhaitez faire passer ?

Je répète que ce qui est important est l’organisation avant, pendant, après. Il faut planifier son retour avant son départ afin de profiter au maximum de son congé maternité  et de vivre un retour au travail harmonieux.

Finalement aujourd’hui, être une femme manager avec des enfants, c’est plus simple que l’on ne le croit ! On peut continuer à construire sa carrière en ayant des enfants.. Le bon équilibre vie professionnelle – vie personnelle ne donne que du positif et permet d’être à 100% dans les deux rôles.


 « Etre une femme manager avec des enfants, c’est plus simple qu’on ne le croit ! »


Le progrès est en marche dans les entreprises. Je pense que les entreprises aujourd’hui doivent avoir moins de préjugés sur les femmes au poste de Management… Il faut continuer à pousser les entreprises à mener les plans d’actions en faveur de l’égalité professionnelle et faire changer les mentalités.. Nous commençons à voir certains indicateurs positifs chez nos clients que nous accompagnons dans les rapports égalité Femmes / Hommes et dans le développement de carrière des femmes . Certaines entreprises luttent contre les ruptures de carrières non souhaitées et mettent en place des mesures de soutien comme la modulation des horaires, l’absence de réunions après 18h et le mercredi…

 Mais n’oublions pas Les inégalités hommes-femmes restent encore une réalité.

7 managers sur 10 sont des hommes, seulement 26% de femmes sont à des postes de responsabilités en France .Les femmes à des postes cléfs sont très peu nombreuses dans les entreprises du CAC 40 . Enfin Seulement 10% de femmes occupent des postes de PDG en France contre 33% en Thaïlande .

Auteur

logo_rhinfo_hd_png.png

RH info est un site Internet dédié aux Ressources Humaines.

Entièrement gratuit, il développe de l’analyse, de la...

logo_rhinfo_hd_png.png

RH Info

RH info est un site Internet dédié aux Ressources Humaines. Entièrement gratuit, il développe de l...

Du même auteur