ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Le concept de gestion du stress

La compréhension des notions psychologiques que nous avons abordées nous permet de saisir toute l'ambiguïté de concept de " gestion du stress " : s'agit-il, en effet, de gérer le stress ou n'est-ce pas plutôt le stress qui nous gère ?

En fait les deux propositions sont inséparables l'une de l'autre :

D'une part, en effet, la situation, l'événement stressant, d'origine interne ou externe, s'impose au " Moi " et vient le "gérer", au prix des réactions que nous décrivions dans les chapitres précédents, puisqu'il le structure et le porte à évoluer.
D'autre part, ces réactions difficilement contrôlables en nous nous poussent à adapter, diminuer, reporter, neutraliser certaines réalités? c'est à dire à "gérer" la dite situation, le dit événement.

La gestion du stress peut donc se comprendre comme une interaction entre le contrôlable et l'incontrôlable, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de nous-mêmes. Ce que nous pouvons contrôler peut nous donner l'illusion d'une maîtrise et d'une " domination " du stress. Mais nul ne peut ramener tout le réel dans la sphère de son propre pouvoir ! Ainsi, une gestion du stress qui viserait à réduire ou supprimer l'incontrôlable serait promise à l'échec ou à des réactions stéréotypées et fermées, rendant la personne inadaptable. Est-il besoin de dire que ce n'est même pas souhaitable ?

Tous les événements de la vie, heureux ou malheureux, opportuns ou contrariants, peuvent être à la source d'un stress. La gestion de ces stress est un effort de l'intelligence pour l'emporter sur les déterminismes matériels et humains, personnels et sociaux. Cette interaction est à comprendre comme un moteur de développement, recherche d'un équilibre qui surmonte sans cesse les déséquilibres engendrés par la vie. La gestion du stress est un dynamisme créatif ; à ce titre, il peut s'organiser et donner lieu à une certaine maîtrise ; mais elle n'est certainement pas un ensemble de " trucs ", ficèles, recettes ou techniques, qui marcheraient à tous les coups !

Nous nous limiterons, dans les cas que nous allons évoquer, aux stress qui sont plus spécialement liés au travail et à l'entreprise, puisque c'est notre objet de réflexion principal. Nous resterons inévitablement assez superficiels, tant dans leur description que dans les remèdes possibles. Nous n'aborderons pas, par exemple, la dimension psychothérapique, bien qu'elle puisse parfois être utile, voire indispensable.

Nous n'aborderons donc pas tous les événements exceptionnels qui peuvent survenir dans l'existence de chacun (décès, accidents, catastrophes, attentats, etc.), en soulignant que dans ces cas, un soutien psychologique est le plus souvent mis en place, accompagnant les éventuels soins physiques. Nous ne retiendrons pas non plus, car cela nous emmènerait trop loin dans l'analyse psychologique, la question des personnes qui peuvent "jouir" du stress, le rechercher en se mettant volontairement dans des situations de risques, ou avoir le sentiment de vivre plus intensément en se mettant en danger.

Comme nous l'avons déjà dit, nous n'insisterons pas non plus sur le ou les stress volontairement provoqués, calculés et planifiés, auprès d'une personne dans le but de la faire "craquer" ou de la faire démissionner, par exemple. Les moyens en sont bien connus et il existe même des séminaires de formation dans cette perspective. Encore que le concept de " harcèlement moral " ait fait un entrée remarquée dans le droit du travail.
 

Auteur

patrick_bouvard.jpg

Rédacteur en chef de RH info

Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en...

patrick_bouvard.jpg

Patrick Bouvard

Rédacteur en chef de RH info Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en Sorbonne, il enseigne...

Du même auteur