ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Ding ! Vous avez un nouveau message...

visuel_gestion_administrative_15_shuterstock.jpg

Salutations à vous, amis DRH !

Patrick allait s’appliquer pour rédiger ce mail !

Non mais…

Ce n’est pas parce qu’il n’était QUE responsable RH qu’il n’avait pas son mot à dire à la DRH du groupe. Et, pour qui elle se prenait, celle-là ? Sous prétexte qu’elle était au siège, elle pensait tout connaître du fonctionnement du terrain. Des bizzness hunites, comme elle disait…

Seulement, elle ne savait sur qui elle était tombée cette fois-ci. Patrick s’était promis de lui envoyer LE mail qui tue. Il savait y faire. Ce n’était pas la première fois qu’il utilisait cette arme, quasiment fatale, pour porter un coup.

Il s’assied à son bureau. Il ajuste son clavier, met la main droite sur sa souris et regarde son écran. Ça allait être facile. 

D’abord, l’intitulé… Il doit être assez neutre pour que le mail se glisse au milieu des autres, quasiment incognito, et qu’il fasse un buzz un peu plus tard, avec un effet genre-bombe-à-retardement-et-impossible-de-faire-machine -rrière. Patrick réfléchit puis opta pour un simple « Informations ». Sobre. Ça laissait pas mal de flou, pas mal de latitude… Avec un tel intitulé, ce mail pourrait contenir quasiment n’importe quoi.

Il sourit, se frotta les mains et les remit sur le clavier.

Le corps du mail… Là, c’était moins facile. Il fallait faire passer le message, sans forcément tout écrire pour respecter le bon principe selon lequel « tout ce qui est dit peut être contredit1 ».

« Chère Directrice des Ressources Humaines, chère Florence, »

Toujours commencer par un « cher » témoignant d’une amitié insubmersible et de la chaleur de la relation ! « Florence, » tout court aurait été un peu sec, avec un implicite de « Oooh, Florence ! Tu m’entends ? ».

Bien joué également de commencer par la fonction et ensuite le prénom. Ça laisse entendre un futur dialogue organisationnel, enrobé d’humanité. Encore une fois, il fallait y aller graduellement. Il ne pouvait pas se permettre de montrer ses intentions dès le départ.

« Vous venez de nous demander encore un nouveau reporting lourd ».

Bon, pour commencer, poser le cadre… Patrick aimait bien les « encore » et « nouveau ». Ils sous-entendent qu’il y a tellement de reporting qu’on ne sait plus quoi en faire, qu’ils ne sont pas opérants puisque, malgré leur nombre, la DRH en rajoute un. Et, donc, on ne va bientôt plus faire que ça…

« Comme vous n’êtes PAS sans ignorer, »

Ah ! Ça, c’est bon ! C’est la proposition empoisonnée. Car, bien sûr, ce qui va suivre, Florence ne pourra pas le connaître… Même si, c’est vrai, j’aurais pu lui en parler de vive voix… Donc, là, je commence à poser un peu l’ambiance. Une ambiance du genre « tu devrais être informée dans le cadre de tes fonctions et de ton management, mais, comme tu ne l’es pas, est-ce que tu n’assumes pas très bien tes fonctions ou bien, simplement, que tu t’apprêtes une grosse bêtise… Ou les deux… Et moi, pauvre et gentil petit scarabée de la RH, je me permets une petite alarme »…

Bien sûr, le PAS en majuscule pour insister sur la négation, au cas où, comme d’habitude,  elle lise son mail un peu vite… Encore un peu coup bas…

« Comme vous n’êtes PAS sans ignorer, Philippe vient de se faire amputer des deux jambes. Nous n’avons donc plus de responsable à la paye. Par ailleurs, comme nous essayons de soutenir sa femme qui vient d’accoucher de jumeaux, le service entier s’est mobilisé pour l’aider dans la logistique du quotidien ».

Patrick sourit. Quand les destinataires vont savoir qu’elle n’est pas informée, elle, la DRH, ça va faire un peu de bruit. Heureusement qu’ils ne sauront pas que l’accident s’est passé il y a 2 heures.

Patrick était maintenant lancé. Il diluait, en rajoutait, il amplifiait. Il en profitait pour évoquer le calendrier des entretiens annuels qui était trop contraint, la participation financière au ticket de cantine un peu faible, la date du Noël des familles mal programmée puisqu’il tombait juste le jour où lui avait prévu de descendre dans sa famille en Lozère… Bref, il en avait des choses à lui dire, à la DRH.

Une autre bonne technique. Noyer le poisson pour qu’en fin de mail, on ne se souviendra plus tellement de la question initiale et qu’on ne retienne simplement que « ça ne marche pas fort à la DRH ».

« Bien cordialement, Patrick ».

Toujours être bien cordial dans ces moments-là…

Maintenant, le moment qu’il aimait le mieux, le choix des destinataires.

D’abord, les destinataires en action. Forcément, la DRH puisque le mail lui est adressé. Après, je peux mettre le Directeur Adjoint en charge des Fonctions support… Comme si je m’étais trompé…

Maintenant, les destinataires en copie. Là, j’aime bien. On peut se lâcher un peu… Je pourrais mettre tous les RRH des Bus. Oui, forcément… Je pourrais mettre les gens de la cellule contrôle de gestion. Pas mal pour écorner un peu l’image… Je pourrais également mettre le DAF en info. Il n’est pas concerné mais, comme il ne peut pas la sentir, il pourra certainement réutiliser le mail. C’est d’ailleurs mieux qu’il soit en copie normale pour que la DRH le sache… Bon, je vais mettre aussi Jean-Pierre Pernôt de la COMM interne… et de la CGT, au cas où.

Enfin, les copies cachées… Forcément, le Président. C’est lui, le patron. Il est donc normal qu’il sache que sa DRH a des soucis dans ses équipes. Je pourrais mettre l’assistante sociale. Oui, comme s’il y avait du stress au boulot… Pas mal… Donc, le médecin du travail ! Il pourra donc en discuter avec l’assistante, qu’il faudra que je croise demain à la machine à café pour en parler. Je pourrais mettre enfin les copains et les copines pour qu’ils voient comment je me la suis faite, la DRH. Avec, bien sûr, l’idée de « passe à ton voisin »…

Bon… Voilà…

Mince, j’ai un petit doute. Je l’envoie comme ça ou bien je le mets en réponse du mail de jeudi dernier où elle m’avait déjà ennuyé ? Oh ouiiiii ! C’est encore mieux. « Répondre à tous », un petit copié-collé du texte et des destinataires et voici une affaire qui roule.

Ding ! Vous allez avoir un nouveau message…

 

Chers collègues, voici ce qui aurait pu se passer dans la tête de Patrick, mon voisin, vendredi dernier. Il était tout fier de me raconter ça, le soir, à l’apéritif que ma femme avait organisé.

Le jeu des mails et du pouvoir...

Oui, ça me parle bien. Je ressors mon journal intime.

Et j’éclate de rire… en regardant la célèbre photo du DAF d’une ancienne entreprise qui a été publiée sur Facebook à l’occasion du mardi gras. Soirée déguisée… Oui, mais quand même… Quand on est DAF, on ne se déguise pas en banane…

Je me souviens aussi, à l’instar du mail, de la machine à café. Classique, également comme outil… Dans cette entreprise, elle était à côté du coin fumeur. Du coup, c’était plus facile pour rencontrer le grand chef qui fumait. C’est bon de boire un café dehors, non, quand il est en train de fumer ? Mais oui… Même s’il pleut…

 

J’aime beaucoup regarder ces jeux de pouvoir en entreprise. Je suis toujours surpris de voir l’imagination qu’ont les gens pour se faire valoir tout en rabaissant l’autre, ou les autres. J’imagine que vous auriez tous, chers collègues, de nombreuses histoires à nous raconter sur ce sujet.

Alors, je me dis que ce qui compte pour moi, finalement, c’est de ne pas avoir honte de la personne qui est dans le miroir, en face de soi, tous les matins.

Aussi, pour faire le test, je vous proposerais bien de venir vous brosser les dents chez moi mais je pressens des difficultés logistiques… Alors, simplement, ayez une petite pensée chez vous, dans votre salle de bain, le matin. Quant à moi, tout en posant ma brosse à dents, je vous salue, amis DRH. À bientôt. D’ici là, portez-vous bien ! 

Dire et ne pas dire, Oswald Ducrot, 1993

Auteur

visuel_expert-bruno-wierzbicki-new.jpg

Responsable des Ressources Humaines

Bruno Wierzbicki est ingénieur en aéronautique et pilote de chasse dans l'armée de l'air. Dans sa...

visuel_expert-bruno-wierzbicki-new.jpg

Bruno Wierzbicki

Responsable des Ressources Humaines Bruno Wierzbicki est ingénieur en aéronautique et pilote de...

Du même auteur

visuel_evolution_professionnelle_12_shutterstock.jpg

Un nouvel A-(m)-I

visuel_evolution_professionnelle_12_shutterstock.jpg

Un nouvel A-(m)-I

Ils l’avaient installé en face de moi. Juste en face. A son bureau. C’était un peu normal car il...

Par Bruno Wierzbicki, le 16/08/2018

entreprise_liberee.jpg

Libérée, délivrée...

entreprise_liberee.jpg

Libérée, délivrée...

La face cachée de... L’entreprise, tout le monde y a réfléchi dessus. Qu’on soit en dedans, en tant...

Par Bruno Wierzbicki, le 11/05/2018