ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Le mécénat de compétence : définition et enjeux

corine_gros.jpg

C. Gros et C. Ringuet

Contexte : des opportunités encore inexploitées

Le mécénat de compétences est l’un des trois mécénats d’entreprise et certainement le moins connu. Et pourtant 15 % des entreprises mécènes en France soit près de 24 000 entreprises[1] proposent déjà à leurs collaborateurs  de s’impliquer, sur la base du volontariat et sur leur temps de travail, dans des organismes d’intérêt général en prêtant leurs compétences à une structure associative. Sur le plan juridique, la loi Aillagon de 2003 sécurise l’aspect comptable du dispositif avec la possibilité pour l’entreprise de défiscaliser les heures passées par le salarié au service d’une association.

Une stratégie RH volontariste !

Au regard des retours d’expérience des différentes parties prenantes et des enquêtes menées depuis quelques années, le mécénat de compétences permet d’apporter des solutions à de nombreux sujets RH: formation professionnelle, RSE, communication corporate, communication interne, gestion des talents, gestion de la marque employeur, ancrage territorial, valorisation des valeurs et des savoir-faire de l’entreprise, élargissement des réseaux et partenariats…C’est en ce sens que le mécénat de compétence représente un nouveau levier pour une politique RH renouvelée et parfois ré-inventée sans inflation des ressources financières. 

Le mécénat de compétences : expérimenter collectivement le champ des possibles 

Il est commun de définir cette pratique comme complexe au sens où elle implique l’interaction entre différents  services au sein de l’entreprise avec des interlocuteurs externes d’un monde éloigné de celui de l’entreprise: associations, fondations, ONGs…

En revanche, ces interactions génèrent de nombreux bénéfices:

Le mécénat de compétences incite à une collaboration interne en transverse sur un projet « solidaire » et déconnecté des objectifs de performance de l’entreprise,

Par l’ouverture sur d’autres types de partenaires, il favorise un élargissement de l’écosystème de l’entreprise vers des collaborations inattendues et innovantes.

Le mécénat de compétences : du « sur mesure » pour une personnalisation RH

Le mécénat de compétences offre l’avantage de s’adapter aux formes d’engagement de chaque entreprise et de son capital humain vis-à-vis de structures soutenues avec des modalités diverses et variées qu’elle nuancera selon les aspirations des acteurs principaux:

  • nombre de salariés impliqués,
  • choix des associations,
  • proposition de missions selon les compétences engagées,
  • rythme de collaboration : nombre d’heures engagées, durée de l’engagement
  • mise en place d’indicateurs de suivi,
  • délégation par des « ambassadeurs » en interne
  • bilan de motivation des salariés et impact sur les bénéficiaires

Le mécénat de compétences, histoire vécue.

L’expérience de Christian Ringuet est significative dans le sens où cet ex dirigeant du Groupe Seb a choisi, avant sa fin de carrière, de prêter ses compétences à une association : l’Agence du Don en Nature. Aujourd’hui, Christian Ringuet est toujours en exercice…en tant qu’Ambassadeur d’ADN. Aujourd’hui sa mission est définie comme telle : « prospecter les dirigeants d’entreprises de produits non alimentaires pour les convaincre de ne plus jeter les produits destinés à cet effet mais de les donner au profit des plus démunis[2] ».

Pourquoi ce choix de donner de son temps et de sa compétence à un organisme d’intérêt général?

Christian Ringuet : Ancien dirigeant du Groupe Seb (Directeur Général de l’activité « Articles Culinaires » et Président de Tefal), je ne me voyais pas passer de l’hyper activité à la sous activité. Un an avant de cesser mon activité, j’ai donc cherché avec l’appui de mon ex DRH (actuellement Directeur DD de Seb), à identifier au sein des partenariats de la fondation du Groupe Seb, une cause juste, porteuse de sens où mon expérience de Dirigeant pourrait servir au développement de cette organisation.

Mes intentions :

- soutenir et contribuer au développement d’une cause pleine de sens : sociétale et environnementale,

- rester connecté au monde industriel et à mon ex Groupe (Seb),

- intégrer une équipe jeune, dynamique, professionnelle dans un environnement nouveau pour moi comme le monde associatif. 

Pour mener à bien la démarche de mécénat de compétences, quelles sont vos recommandations pour l’entreprise, le salarié et la structure bénéficiaire ?

Christian Ringuet :

Pour l’entreprise : bien réfléchir en amont à l’organisation de cette dynamique avec tous les acteurs concernés. Envisager un soutien externe pour articuler les différentes phases de sa mise en place avec les parties prenantes de l’entreprise et l’association bénéficiaire.

Pour le salarié : être conscient de l’engagement qu’implique le mécénat de compétences. Il se fait sur le temps de travail et exige le même sérieux et la même rigueur demandés par l’entreprise. De plus et cela est souhaitable, l’implication est telle que bien souvent le salarié s’investit au-delà de son temps de travail !

Pour l’association : ce dispositif offre une formidable opportunité de bénéficier d’expertise gratuite au regard de la faiblesse de ses moyens financiers. C’est aussi à travers le partenariat avec des acteurs du secteur privé, un moyen de professionnaliser la structure associative et d’optimiser leurs process de fonctionnement.

Quels sont les principaux défis à surmonter ?

Christian Ringuet

- Convaincre et sensibiliser aux nombreux intérêts pour l’entreprise à la fois la Direction Générale de l’entreprise et les DRHs,

- Privilégier un climat de confiance entre les managers et les salariés impliqués pour se focaliser plus sur les bénéfices que sur l’aspect comptable.

Quels sont les principaux avantages du mécénat de compétences ?

Christian Ringuet :

- Les bénéfices pour l’entreprise se situent d’abord en interne avec la création de réseaux inter métiers, inter sites ou inter divisions pour les grandes entreprises en générant de la cohésion entre les individus de l’entreprise.

- Il en ressort une fierté d’appartenance et une motivation par le sens des collaborateurs et des dirigeants qui peuvent se mesurer par des baromètres périodiques en interne.

- Le mécénat de compétences est un révélateur de talents et de compétences. Il permet de découvrir et de développer les compétences de salariés et notamment de ceux peu exposés par la nature de leurs fonctions.

Le mécénat de compétences : à la rencontre de nouvelles opportunités RH

Le mécénat de compétences est une voie RH qui ouvre des opportunités inexploitées de valorisation et de développement du capital humain de l’entreprise.

Christian Ringuet co-animera la rencontre « mécénat de compétences » du 18 novembre prochain à 18 heures dans l’amphi MBway. Les témoignages d’entreprises qui actionnent cette dynamique collaborative et citoyenne permettront d’en cerner les effets sur les acteurs impliqués et la performance des organisations engagées.


Informations et Inscription à la réunion « mécénat de compétences » 

http://management-post-moderne.fr/reunion-mecenat-competences/

 

[1] Sources Admical CSA le mécénat d’entreprise en France 2014

[2] « 630 Millions d’euros de produits neufs non alimentaires détruits chaque année en France » Source étude ADN/ADEME 2014

Auteur

corine_gros.jpg

Corine Gros : Entrepreneur, iconoclaste et curieuse des modèles de création d'entreprises « socialement innovantes » qui répondent aux nouveaux...

corine_gros.jpg

Corine Gros

Corine Gros : Entrepreneur, iconoclaste et curieuse des modèles de création d'entreprises « ...

Du même auteur