ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Évolution des métiers

visuel_expert_patrick-bouvard-new_1.jpg

Interview de Christel Lambolez

Christel Lambolez, vous êtes rédactrice en chef de Jobsféric; comment définiriez-vous le nouveau média d’information que vous avez lancé en février dernier ?

JobSféric est un site d’information, de veille et de prospective sur l’évolution des métiers et l’innovation en matière de gestion des ressources humaines. Son caractère différenciant est de permettre aux collaborateurs et candidats de se projeter dans un avenir proche en montrant les compétences qui doivent être mobilisées ou développées, maintenant ou dans un futur proche, afin de répondre aux nouveaux enjeux des entreprises. Le but du site est de montrer les possibilités de carrière, d’évolution ou de reconversion possible, en informant sur les changements qui s’opèrent au sein des organisations. La plateforme d’information s’entoure d’un écosystème, spécialisé en ressources humaines, afin d’apporter une vision d’ensemble des évolutions en cours.

Votre cible est-elle les DRH, ou visez-vous plus large ?

J’ai lancé l’univers RH, mais l’objectif du site est de s’ouvrir peu à peu à l’ensemble des métiers exercés au sein des principales fonctions de l’entreprise. Le site est bâti autour de deux espaces : un espace grand public pour informer sur l’évolution des métiers, et, un autre professionnel, dédié exclusivement aux décideurs et professionnels RH, afin de les accompagner par une veille pointue et des avis d’experts sur l’optimisation de la gestion de la fonction RH. En somme, l’espace public sert à trouver sa voie professionnelle et l’espace professionnel à être accompagné dans sa mission dans le but de participer à une performance collective.

Les organisations vont devoir évoluer également, avec un véritable renouvellement du projet d’entreprise et une vraie politique d’innovation, pour retrouver du sens. Comme dans la fable de l’œuf et de la poule, qu’est-ce qui est premier : la mutation des métiers ou la transformation des organisations ? On sait que les métiers de demain seront pour partie très différends de ceux d’aujourd’hui. Mais l’anticipation n’est pas évidente, en la matière. Disposez-vous d’une boule de cristal ?

Les deux vont de pair je dirai. Avant de penser évolution des métiers et évolution de l’organisation, il faut réfléchir à l’évolution de notre monde. Les organisations se transforment car elles doivent anticiper les évolutions de notre société et répondre aux attentes des collaborateurs qui sont aussi leurs clients. De même, l’apport des nouvelles technologies a modifié notre rapport au travail. Je ne vais pas développer ici en quoi elles ont modifié le rapport hiérarchique et son organisation même.

Par conséquent, l’évolution des entreprises est inéluctable pour développer une agilité suffisante afin de maintenir son niveau de performance et d’innovation. Du coup, bien évidemment, les résistances en interne, des salariés hermétiques au changement pour des raisons diverses et variées, notamment pour protéger un ensemble de privilèges acquis d’années en années, vont devoir être transcendées pour aboutir à un autre environnement de travail et une autre façon d’organiser les rapports humains en interne.  

Tous les métiers sont aujourd’hui concernés par les nouvelles façons de collaborer, de penser le travail et par le fait de devoir se recentrer sur le cœur d’activité avec l’usage de nouveaux outils plus performants et rapides qui facilitent l’accomplissement des tâches à faible valeur ajoutée. Oui, cela peut effrayer car il s’agit là d’un changement complet des mentalités et des habitudes dans les fonctionnements actuels des entreprises, organisées en silos avec un pouvoir pyramidal bien ancré. Une organisation contraignante mais structurante qui jusqu’à présent offrait un cadre et des repères.

C’est toute une logique d’ensemble qui est concernée : l’actionnaire/employeur, les salariés, les clients et la Cité. Comment trouvez-vous cette « voie(x) du milieu », dans vos propositions, pour accompagner le changement ?

Effectivement. Quand vous interrogez les personnes, vous sentez bien la peur du changement et surtout de l’incertitude. Où va-t-on ? La remise en question est en effet totale et personne n’a une solution toute bâtie pour la simple et bonne raison qu’elle n’existe pas. Dans un monde où tout évolue rapidement, où les changements sont inopinés et brutaux, je pense qu’une des seules façons de rebondir est de développer davantage sa capacité d’adaptation et sa faculté à expérimenter et innover rapidement. Notre proposition est de fédérer un maximum d’acteurs d’horizons différents, afin de dégager le plus vite possible les tendances fortes et de mettre en valeur les pratiques innovantes et vertueuses. Je ne possède pas une boule de cristal, pas plus que n’importe qui, mais j’offre un outil qui permet, grâce à la neutralité du journalisme, d’unir un ensemble de professionnels autour de la co-création de l’entreprise de demain.

Chacun peut observer des signaux forts d’évolution des métiers, surtout dans les domaines d’expertise techniques. Pourtant ce sont souvent les signaux faibles qui tissent les environnements professionnels de demain, dans des métiers plus transverses. Comment captez-vous et capitalisez-vous ces signaux faibles ?

C’est pour cela que je tiens à lancer plusieurs univers afin de mutualiser les réflexions et de favoriser l’analyse transversale des mutations actuelles. Je pense que l’impulsion de la transformation se situe au niveau des ressources humaines et il revient aux DRH de s’emparer de ces sujets pour imposer leur point de vue et mettre en œuvre une réelle politique de changement qui inscrive la performance de l’individu dans la performance globale de l’organisation.

Votre investigation s’étend-elle au milieu étudiants et aux Ecoles, où se préparent les acteurs de demain ?

Les étudiants et les écoles spécialisés sont bien entendu invités à rejoindre ce projet d’envergure et, d’ores et déjà, nous avons de nombreuses contributions de leur part. Le point de vue des jeunes générations est très important car d’elles provient, en grande partie, la rupture. J’essaie d’allier la force de l’expérience à l’ingéniosité de la nouveauté et de la fraîcheur. Cinq générations à l’heure actuelle qui se côtoient dans l’entreprise : c’est une réelle opportunité pour créer une dynamique d’ensemble. Les passerelles de communication extra-entreprises sont nécessaires je pense pour replacer les difficultés rencontrées au niveau de n’importe quelle structure dans un contexte plus global de marche commune vers un « renouveau ».

De quels acteurs et/ou partenaires avez-vous besoin aujourd’hui pour concrétiser votre ambition ?

De tous les acteurs innovants qui entourent la fonction RH, des entreprises qui souhaitent informer sur l’évolution de leurs métiers et préparer les collaborateurs et les futurs candidats à s’armer en termes de compétences pour affronter les grands changements, voire les bouleversement qui s’opèrent.

Auteur

logo_rhinfo_hd_png.png

RH info est un site Internet dédié aux Ressources Humaines.

Entièrement gratuit, il développe de l’analyse, de la...

logo_rhinfo_hd_png.png

RH Info

RH info est un site Internet dédié aux Ressources Humaines. Entièrement gratuit, il développe de l...

Du même auteur