ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

La DRH en appui de la DSI

visuel_theme_gestion_administrative.jpg

 

La gestion des compétences de la DSI avec l'appui de la DRH

Une Direction des Systèmes d'Information est un patchwork de connaissances et compétences. La maîtrise par le pilote de la DSI de ce puzzle de compétences, son maintien dans le temps comme une partie intégrante du patrimoine de l'entreprise, en les faisant évoluer au rythme des enjeux stratégiques métiers et  du renouvellement des offres technologiques, est un enjeu RH clé.

Cet article n'a nullement la prétention de consolider l'ensemble des points de vue sur cette vaste thématique. Ces lignes se veulent davantage  un support d'échanges.

L'expertise technologique ou solution

Le personnel de la DSI est avant tout constitué d'informaticiens, souvent ingénieurs ou techniciens de formation, ou issus d'écoles de commerce ou universités , avec une appétence pour la technologie, les processus métiers et l'expérience utilisateur. Certains métiers de la DSI peuvent avoir besoin aussi d'autres formations initiales, comme contrôleur de gestion, acheteur, statisticien, mathématicien. Les compétences nécessaires dépendent aussi  du rôle tenu dans la DSI.

Les compétences spécifiques à la phase d’étude de faisabilité

Pour répondre à un besoin et comparer les solutions possibles en vue de satisfaire les clients, les acteurs DSI  ont besoin notamment de:

disposer d' une vision des processus et  besoins métiers ;
être créatifs, à la fois conceptuels et pragmatiques ;
connaître l'offre technologique, applicative ;
intégré l'architecture applicative et technique de l'éco-système ;
s'entourer de compétences qui vont mettre en œuvre durant le projet.

Pour la faisabilité, on a besoin d'une pincée de conceptuels et de créatifs plus forte que dans les phases suivantes, tout en ayant déjà le pragmatisme d'implémentation.

Les feature teams en phase projet : la polyvalence, ses bienfaits et ses limites

A l'issue de l'étude de faisabilité, la mise en place d'une feature team part du principe que, pour sécuriser le projet, il est bon que le nombre de ses adhérences de ressources et de compétences avec le monde extérieur soit minimisé. Ainsi, le chef de projet de la DSI peut souhaiter disposer de l'équipe la plus resserrée possible, presque autonome, et donc moins perturbée par des activités de RUN ou par d'autres projets en parallèle.

La sécurisation des compétences pour la qualité du service délivré

En phase de RUN, le temps et le délai de traitement des demandes importe pour la qualité du service. Les compétences requises au sein  de la DSI dans cette phase de service des clients sont notamment :

la connaissance des règles de gestion et des fonctionnalités applicatives ;
les bonnes pratiques de User Experience ;
l'intégration de la solution avec le reste du système d'information ;
le paramétrage et le code de la solution et de ses interfaces ;
les composantes techniques de la solution.

La sensibilité des équipes de la DSI qui interviennent sur la délivrance du service au fil de l'eau doit  être bien aiguisée notamment sur la non régression fonctionnelle, le maintien des niveaux de service agréés, de la sécurité, performance, disponibilité, intégrité des données et ségrégation des taches.

Il est important de ne pas sous estimer le besoin de compétences des acteurs DSI intervenant sur cette phase clé de RUN qui dure plusieurs années  et qui supporte le fonctionnement de l'entreprise.

Une bonne préparation pour les compétences de demain

Les compétences gagnent à être cartographiées dans une démarche commune DRH DSI, non seulement par rapport aux besoins du moment et aux technologies, solutions et modes de sourcing en place,

mais aussi par rapport au schéma directeur d'évolution. Ceci est utile pour identifier :

la couverture des risques liés aux sachants clés ;
les besoins en formation ou en coaching opérationnel ;
les besoins d'évolution de poste ou de carrière ;
les besoins de renforcement de la polyvalence et de la multicompétences

L’expertise en pilotage ou en coordination

La DSI met en œuvre le pilotage des activités de service informatique. Le besoin de compétences de pilotage de prestataires et de relations contractuelles se généralise notamment avec le cloud, l'offre de TMA, infogérance, right-shore.

Une compétence requise dans les fonctions de pilotage est la capacité à mesurer pour améliorer.

Les compétences de pilotage par projet

Les compétences requises en conduite de projet peuvent aller jusqu'à une certification en management par projet. Quand l'enjeu consiste à piloter des projets très importants, le management doit aussi maîtriser :

l'intégration du projet aux autres projets,  cartographies et  architectures informatiques ;
la conduite des ressources humaines ;
le management des communications, risques et  approvisionnements ;
et  la gestion des parties prenantes. 

L'agilité, la méthode Scrum, le visual management, le Kanban peuvent apporter une vraie sécurisation en fédérant les différents contributeurs de l'entreprise et en les alignant opérationnellement sur des objectifs unifiés. Un chef de projet MOE doit faire preuve d'engagement, de vision hélicoptère et être proactif.

Les compétences de pilotage du niveau de service

Pour piloter le respect de l' engagement de niveau de service , la première compétence requise est la compréhension du métier du client interne et du client final de l'entreprise. Il faut aussi savoir se mettre à sa place dans une approche terrain et avoir le sens du service .

Une compétence en lean et  visual management peut aussi permettre de sécuriser la délivrance des services. Une bonne maîtrise des processus de la DSI et du référentiel ITIL sont aussi des compétences clés dans cette fonction de pilotage du RUN

Les compétences de pilotage d'équipe en hiérarchique

Pour piloter une équipe en hiérarchique, il convient notamment de comprendre le métier et l'expertise de ses collaborateurs et différencier son management en fonction du mode de fonctionnement de chaque équipier.

Le manager hiérarchique doit être multi facettes et faire du sur mesure, fait d'écoute, de vision, de communication, de charisme, d’entraînement et de coaching concret et pragmatique.

D'autres compétences selon les contextes

La DSI étant transverse, composée de plusieurs métiers en interne, et au service de tous les métiers de l'entreprise, elle ne peut pas se contenter de détenir des compétences techniques et de management pour maximiser la  valeur délivrée et être un accélérateur de transformations

Les compétences AMOA et métier

A l'heure des méthodes agiles, du lean management, il est utile  que les  ressources de la DSI possèdent des compétences en processus métiers et comprennent  l'organisation cliente.

Les compétences culturelles et linguistiques

De plus en plus, les DSI sont internationales.  Comprendre les différences culturelles dans une DSI qui agit comme un centre de services partagés, s'appuyant sur des DSI régionales et locales, et agissant selon une mission centrale, est un facteur clé de succès.

L'anticipation de la perte de compétences et du turn over

Comment pérenniser ce patchwork de compétences complémentaires si difficiles à constituer et si délicat à développer ? L'analyse des risques sur les sachants clés, et le plan annuel de succession construit en partenariat entre la DSI et la DRH, constituent une opportunité de pérenniser les compétences de façon proactive. Cette démarche peut être supportée par une matrice des compétences, les risques de perte de compétences, et une liste priorisée d'actions de réduction de ces risques

En conclusion :

une bonne gestion des compétences de la DSI s'appuie sur une bonne collaboration avec les experts de la DRH et sur la  prise de conscience que :

  • les compétences sont au service de l individu et de l'entreprise ;
  • une compétence qui ne grandit pas régresse ;
  • les besoins en compétences évoluent dans le temps ;
  • acquérir de nouvelles compétences et les appliquer à un résultat tangible attendu par l'entreprise est une source de satisfaction personnelle.

Auteur

damien_alexandre.jpg

Damien Alexandre est  ingénieur en robotique, cybernétique, automatique.

Son rôle est de faciliter les transformations métiers, en...

damien_alexandre.jpg

Damien Alexandre

Damien Alexandre est  ingénieur en robotique, cybernétique, automatique. Son rôle est de faciliter...

Du même auteur