ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Un colloque RH France/Chine

visuel_approche_globale_de_lentreprise_12_shtturstock.jpg

Expatrié français ou talent chinois : un choix stratégique pour les entreprises françaises en Chine

La Chine est devenue le premier marché pour certaines grandes sociétés françaises. Pour soutenir le R&D, la production, le marketing et la vente, il est crucial d'identifier, recruter, développer et fidéliser les talents locaux chinois.

Au cours des 20 dernières années les entreprises françaises ont envoyé des expatriés français en Chine, considérant qu’il y avait un manque local de compétences. La majorité des  entreprises  françaises ont considéré que les cadres français possédaient plus d'expériences et connaissaient mieux la culture et les pratiques du Groupe, étaient plus fiables et assumaient mieux le rôle de coordination au niveau du Groupe, d’accompagnement du transfert de technologie et de création des équipes.

Toutefois les coûts d'expatriation pèsent sur la masse salariale et les expatriés manquent souvent d’une compréhension profonde de la culture locale et n'arrivent pas à faire valoir sur place leurs vraies compétences managériales et techniques.

Le marché des talents chinois a fortement évolué et les entreprises françaises commencent à s’interroger sur la pertinence de l’expatriation en Chine. Le vivier des talents chinois  en capacité d’assumer les postes de haut niveau dans les entreprises françaises en Chine est alimenté par 3 sources principales :

  1. Les nombreux cadres chinois formés, en Chine, dans les entreprises occidentales. Ils ont acquis des compétences de premier plan. 
  2. Les cadres chinois décidant de retourner en Chine après avoir travaillé pendant plus de 10 ans aux USA et/ou en Europe.
  3. Les managers de haut niveau venant de Hong Kong ou de Taiwan cherchant des opportunités en Chine continentale

Ces Chinois, rompus aux méthodes de management occidental, possèdent deux atouts complémentaires. Ils ont une bonne compréhension de la culture chinoise et savent construire une relation de confiance avec les partenaires locaux. 

Des sociétés françaises de premier plan ont bien compris l'intérêt de confier des postes clés, dont la direction de la filiale, à des talents chinois. Cette démarche, si elle est bien maitrisée,  génère des avantages stratégiques importants et la  performance est au rendez-vous de ce choix. Parmi ces sociétés nous pouvons citer notamment Schneider Electric, Bureau Véritas, SEB, Hermès. 

Le recrutement est la première étape du processus. Pour que les cadres locaux assument pleinement la mission, il est nécessaire que l'entreprise française les accompagne dans les 3 domaines essentiels suivants 

  1. Le développement des compétences de leadership basées sur la compréhension de la culture de la maison mère, l'amélioration de la technique de communication et le développement d'une vision globale de l'entreprise
  2. L’ouverture vers l'international. Les entreprises chinoises se battent aujourd'hui pour attirer les talents avec l'argument de l'internationalisation de leurs activités. C'est un atout important dans la carrière de jeunes cadres chinois. Il est donc judicieux de proposer des postes couvrant à la fois la Chine et l'Asie, ou mettre en place un échange de poste avec la France. 
  3. L’évolution de la carrière à travers la promotion. L'entreprise française devra donner un signal fort en ce domaine aux cadres locaux. Il n'y pas de plafond invisible à l'intérieur du Groupe. Ce sont les compétences et les performances qui déterminent la promotion et non l'origine ou le sexe de la personne

Il reste encore un challenge important à relever : le renforcement de l'éthique et de la transparence dans la gestion des affaires en Chine.

Les qualités managériales et la fiabilité des cadres dirigeants chinois choisis par l’entreprise sont des critères primordiaux dans la réussite de l’entreprise. Ils nécessitent, de par leur importance, un processus de sélection extrêmement rigoureux.

Autour de ces sujets, ChinForm et CAPAK Conseil organisent un colloque le 5 mars 2015 à Paris intitulé « les Ressources Humaines  l’une des clés de la réussite des entreprises françaises en Chine »

Pour en savoir plus : www.rhchine.fr

 

Auteur

Jérémie Ni

Du même auteur