ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Révolution copernicienne dans l'entreprise?

visuel_approche_globale_de_lentreprise_2_adp.jpg

 

En cette rentrée, une interrogation de fond émerge des yoyos économiques et politiques européens et des révolutions arabes aussi improbables que bien réelles. Cette interrogation peut se formuler de la manière suivante : la problématique de l’accès au savoir est totalement bouleversée. 95% de l’information est disponible en accès libre. Elle est disponible de partout et en temps réel. Les outils et la technologie la rendent parfaitement mobile. La vitesse d’échange ne laisse plus forcément le temps du recul et de l’assimilation. La difficulté n’est plus l’obtention de l’information, mais le discernement de l’information utile, voire de l’information vraie. Il faut désormais chercher la mélodie dans le bruit ambiant, un bruit qui devient parfois assourdissant. Le temps de l’information ne correspond plus, comme pendant des millénaires, au temps de la connaissance. Car le temps de la connaissance, immédiatement dépendant du fonctionnement de l’être humain et de sa « nature », ne s’est nullement accéléré, lui ! Le temps du bien commun dans la construction sociale et politique non plus ! Dans ce que je peux observer, cette distorsiontemporelle entre l’information et la connaissance peut très bien forger des individus incultes et des sociétés totalitaires…

L’entreprise est confronté de plein fouet à cette évolution, qu’elle n’a pas songé à maîtriser parce qu’elle était trop occupé à tâcher de contrôler l’accélération foudroyante du business et du marché. La logique ultra libérale l’a précipité, comme un dommage collatéral, dans cet aveuglement. Dans son souci financiaro-opérationnel, elle n’a pas perçu que cette accélération-là était intimement liée à celle de l’information. Tout au plus a-t-elle pris conscience des problématiques d’intelligence économique. Mais les conséquences de la distorsion avec la connaissance individuelle et collective lui ont totalement échappé, alors qu’elle impacte aujourd’hui le cœur de l’activité. Et c’est difficile de le lui reprocher, car les causes de cette distorsion sont, au quotidien, inapparentes. Chaque évolution socio-technologique (PC, Internet, réseaux sociaux, smartphones, tablettes …) ne s’est présentée que sous les dehors de nouvelles fonctionnalités pratiques et séduisantes, comme un « plus » marginal pour l’individu, pour le salarié. Une affaire privée, en quelque sorte, pouvant au passage servir de cadeau dans un package de rémunération, mais sans plus. En France, même leur impact sur les possibilités d’organisation en télétravail moderne ont été totalement négligées, alors que c’est une des révolutions les plus fondamentales à venir dans la conception même du travail. Centrées sur le traditionnel contrat juridique et la subordination, nos entreprises sont passées à coté du contrat professionnel et de l’approche client des collaborateurs !!!

L’entreprise est donc bel et bien dépassée en la matière par des salariés qui ont évolué… sans en avoir conscience ! Ce qui peut au demeurant créer de lourds problèmes de sécurité pour l’entreprise ! Néanmoins, le journal l’Expansion relatait, dans un article du 24 mai 2011, qu’un salarié équipé d'une connexion nomade travaille 240 heures de plus par an que ceux qui s'en tiennent aux horaires de bureaux. Comme dans l’évolution du vivant, la fonction a créé l’organe, parce que l’outil est cause dispositive et qu’il ne s’agit pas d’un outil technique mais d’un outil cognitif ! Un outil qui touche donc à la créativité et à l’innovation du capital humain. Cet outil sépare aujourd’hui l’entreprise de ses salariés, parce que cette entreprise ne s’inscrit pas, dans sa matrice fonctionnelle, dans ce nouveau mode de vie, de vivant, d’organisme… d’organisation d’un autre type ! Un mutant contraint de vivre dans une société archaïque ne peut qu’être souffrant et devenir… révolutionnaire ! L’actualité nous renvoie à ce constat ! Elle nous guette !

Pour une fois, c’est peut-être par le bas, par ses salariés, que l’entreprise va pouvoir prendre un tournant révolutionnaire, une révolution copernicienne : qui tourne autour de qui ? Quoi autour de quoi ? Les repères traditionnels deviennent obsolètes.

Voilà un chantier de réflexion ouvert… A poursuivre dans les prochaines semaines et les prochains mois sur RH info ! Vos contributions sont les bienvenues !


(1) Selon un article publié le 30 mars 2011 sur indexel.net, Le Ponemon Institute a mené une enquête auprès de 734 américains utilisateurs de smartphones – iPhone, Blackberry et ndroid – pour le compte de l'éditeur AVG. Elle révèle que plus de 90 % des particuliers comme des professionnels ne sont pas conscients des risques de sécurité liés à ces terminaux mobiles.

(2) Selon une étude d’iPass Mobile 

Auteur

patrick_bouvard.jpg

Rédacteur en chef de RH info

Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en...

patrick_bouvard.jpg

Patrick Bouvard

Rédacteur en chef de RH info Titulaire d’un CAPES de Philosophie et Maître en Sorbonne, il enseigne...

Du même auteur