ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

L'évolution du travail 2.0

visuel_evolution_of_work.jpg

Comment développer l’engagement des collaborateurs ?

Combler l’écart entre les attentes des employeurs et celles des salariés

Deux tiers des salariés recherchent activement un nouvel emploi ou sont ouverts à cette idée. Mais les employeurs signalent des difficultés permanentes pour trouver les bons profils pour leur organisation. 

Comment expliquer cette situation ?

Afin de mieux comprendre ce qui compte pour les salariés quand ils décident de rester à leur poste actuel ou d’en accepter un nouveau, ADP Research Institute® a mené une enquête auprès de salariés et d’employeurs dans 13 pays. Les réponses mettent en lumière un décalage entre la perception des salariés et celle de leurs employeurs concernant des aspects importants tels que le recrutement, la rétention, la gestion des talents, ainsi que la performance d’entreprise.

L’enquête montre que la plupart des salariés sont fiers de leur travail et sont plus fidèles à leur entreprise que ce que pensent les employeurs. Mais la mondialisation de l’activité, la politique nationale et internationale, les bénéfices d’entreprise et l’automatisation sapent la confiance des salariés dans leur entreprise et le travail qu’ils effectuent. La croissance constante des multinationales et des effectifs mondiaux a abouti à des pratiques d’entreprise plus efficaces et rationalisées, mais elle a également créé une trame pour des politiques RH qui risquent d’être trop générales et impersonnelles pour attirer et fidéliser les meilleurs talents.

Les priorités et les attitudes varient selon les pays, mais l’on peut affirmer sans risque que le décalage entre la perception des salariés et celle de leurs employeurs réside essentiellement dans l’opposition d’une micro-vision et d’une macro-vision : les salariés se concentrent sur les questions du quotidien, ce qui est important pour eux aujourd’hui et qui aura un impact sur leur travail. Les employeurs ont une vision à long terme, qui est plus globale : ils évaluent la santé de l’entreprise et le développement des perspectives de carrière à long terme.

Même si les employeurs admettent que la gestion des performances et la planification des carrières seront les principales clés de la gestion des talents dans le futur, les salariés restent circonspects quant à l’utilité et l’équité de ces initiatives. Les entreprises capables de répondre à ce décalage entre les attentes de la direction et celles des salariés – et capables de comprendre les différentes attitudes par région/pays et de s’y adapter – seront plus à même de recruter et de fidéliser les talents internationaux dans un contexte de plus en plus compétitif.


Télécharger l'étude ICI

Vous pouvez aussi nous contacter