ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

Au coeur de la fonction RH

visuel_strategie_rh.jpg

 

L’enquête « au cœur de la fonction RH » que nous avons réalisé auprès de 400 professionnels des Ressources Humaines a permis de mettre en lumière les difficultés que peuvent rencontrer les professionnels des Ressources Humaines dans leur travail au quotidien.

Manque de reconnaissance de la direction générale

Un chiffre est ressorti de notre étude, qui met en évidence le manque de reconnaissance dont souffrent les salariés de la fonction RH. 65% des sondés ne se sentent pas impliqués dans la stratégie et la vision de leur direction générale. Ils souhaiteraient prendre part aux grandes orientations prises par la direction générale car ils savent qu’inexorablement cela aura un impact plus ou moins fort sur les salariés. Ce seront eux qui seront alors en première ligne.

Ce que demandent les professionnels interrogés dans notre étude est une revalorisation de la fonction et un DRH siégeant dans les conseils d’administration.
« Nous voulons que la fonction RH soit mieux représentée et prenne toute la dimension qui doit être la sienne ».
Il existe bien entendu des disparités entre les différentes formes d’entreprise, de par leur taille, leur secteur d’activité,…

Des salariés RH très mobiles

Il était un temps où les salariés faisaient toute leur carrière au sein de la même entreprise… Désormais et c’est un fait établi, les salariés français, tous métiers confondus, connaitront en moyenne près de 5 entreprises différentes . La fonction RH n’en est pas épargnée.  Cela pose une question fondamentale pour les RH : Comment bien connaître et accompagner les salariés si vous restez seulement quelques mois voire 2ou 3 ans dans l’entreprise ?

A notre question : aimeriez-vous toujours travailler pour votre société dans deux ans ? 51% des sondés nous répondent non.
Comme nous l’avons justement spécifié dans notre enquête, c’est un chiffre  que nous mettons en parallèle avec un second, celui du manque de perspective d’évolution : 54% nous répondent ne pas pouvoir évoluer dans leur entreprise. Face à ce constat, il parait évident que, quel que soit son métier, un salarié ayant envie d’évoluer ira voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Néanmoins pour mettre une note d’optimisme à tout cela, les salariés de la fonction RH sont 70% à considérer que leurs missions ont évolué depuis leur arrivée.
Constat : des missions qui évoluent mais une impossibilité de se projeter dans un nouveau poste du au fait que leur entreprise n’a pas de poste évolutif à leur proposer.
Par exemple un gestionnaire des ressources humaines nous a dit : « Avec mes 10 ans d’expériences, j’ambitionnais de prendre un poste de RRH que mon entreprise ne pouvait me proposer ». Il a donc décidé de rejoindre une autre société.

Des salariés RH fiers de leurs métiers

Deux questions nous ont permis de constater que les professionnels RH étaient satisfaits de leur métier, que ce dernier leur procurait une grande satisfaction. Les salariés de la fonction RH sont très impliqués dans ce qu’ils considèrent être une mission de « service public » au sein de l’entreprise. Ils se trouvent utile pour les autres. Les sondés résume la fonction RH comme une facilitatrice. Elle doit être au centre des enjeux de l’entreprise et permettre via ses politiques d’assurer aux salariés  les meilleures conditions pour leur développement personnel et celui de l’entreprise.

En effet les répondants, comme les acteurs de l’écosystème RH, comprennent que les aspects financiers ne peuvent être éludés. Il faut mettre en place des politiques capables d’associer le coté humain et le coté financier. C’est ainsi que de nombreuses formations RH intègrent désormais ce fait établi.
72% des professionnels RH qui ont répondu à notre enquête ressentent de la satisfaction voire une grande satisfaction personnelle à exercer leur métier. Ils sont conscients que les embûches sont nombreuses mais cela ne les empêche pas de continuer à penser que leur utilité est importante. Ils sont seulement 8% à être insatisfaits par leur travail.

Les sondés évaluent la qualité de leur service RH très positivement. 69% mettent une note positive (4) voire très positive (4+).

Doit-on mettre cela en parallèle avec la dernière étude réalisé par ADP sur la fonction RH vu par les collaborateurs de l’entreprise ?

La fonction RH est-elle déconnectée des enjeux réels de la société ?

Comme nous l’avons spécifié auparavant, le monde des RH est aujourd’hui très sensible aux questions financières, à la RSE qui est du reste souvent géré dans les départements RH. Néanmoins les populations salariées  restent critiques vis-à-vis de la fonction RH du fait qu’elles ne saisissent pas  les enjeux liés à cette activité qui pour eux se restreint aux tâches administratives (paie, congés, absences, contrat,…) Il est important de noter que cela est une réalité dans certaines organisations. C’est pourquoi la taille de l’entreprise, son secteur d’activité et sa stratégie jouent un rôle important dans la dimension que peut ou doit avoir le service RH.

Est-il alors temps de ré-enchanter le rêve RH ?

Auteur

aziz_boustil.jpg

aziz_boustil.jpg

Aziz Boustil

*/ Cofondateur de FoxRH, chasse de tête spécialisé dans les profils RH et paie Spécialiste du...

Du même auteur