ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

L'ergonomie, un enjeu humain et stratégique

visuel_ergonomie.jpg

 

L’ergonomie, le travail au service du salarié

Nous avons tous entendu parler de siège, d’outil ou d’interface ergonomique. Que ce soit au bureau, dans les usines ou dans les parcs informatiques, l’ergonomie est dans toutes les bouches. Ce terme, très en vogue depuis que le développement durable est devenu tendance et que les entreprises ont compris que l’intégration d’une démarche RSE dans leur stratégie pouvait améliorer leur image et leur chiffre d’affaires, est présent dans tous les domaines : services, médecine, psychologie, éducation, industrie, agriculture, informatique, ingénierie, architecture…

Les définitions de l’ergonomie abondent. Pour comprendre véritablement le sens de ce terme, il est nécessaire de connaître son origine étymologique. Il provient des mots latins « ergon » (travail) et « nomos » (règles ou lois). L’ergonomie concerne donc les lois ou les règles relatives au travail, tout le monde en convient.

Il ne faut cependant pas confondre l’ergonomie avec le Code du travail. Une des meilleures définitions a été établie en 1969 par la Société d’Ergonomie de la Langue Française (SELF) : « L’ergonomie est l’étude scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail. Son objectif est d’élaborer, avec le concours des diverses disciplines scientifiques qui la composent, un corps de connaissances qui dans une perspective d’application, doit aboutir à une meilleure adaptation à l’homme des moyens technologiques de production, et des milieux de travail et de vie. »

Pour résumer, l’ergonomie désigne tous les moyens techniques et technologiques (outils, machines, lieux de travail) mis à disposition de l’homme pour que celui-ci puisse exercer son métier dans des conditions optimales, dans un souci d’efficience et d’efficacité.

Ergonomie et conditions de travail

Conditions de travail : voici trois autres mots qui sont omniprésents dans les rapports d’experts, les propositions de loi et sur les banderoles des manifestants. Et pour cause, un bon environnement de travail a un impact positif sur la santé des travailleurs. C’est du moins ce que les consultants et les salariés affirment, bien que les chercheurs et certains chefs d’entreprise restent parfois dubitatifs sur cette affirmation.

Longtemps relégué derrière la génération de profits et la réduction des coûts, l’environnement de travail est depuis quelques années apprécié à sa juste valeur. Pourquoi ? Parce qu’un environnement de travail de qualité améliore la productivité et le bien-être des employés. En effet, disposer de locaux spacieux, bien éclairés et parfaitement aménagés permet aux employés de travailler dans de bonnes conditions. L’ergonomie au travail offre la possibilité de produire plus en moins de temps. Théoriquement, cela devrait permettre aux salariés de passer moins de temps sur leur lieu de travail et de mieux concilier vie professionnelle-vie privée. Théoriquement…

Transformer un lieu de travail en un espace de vie agréable : tel est le défi des entreprises qui placent l’ergonomie au centre de leurs préoccupations. Pour cette raison, certaines entreprises telles que Frankel sont spécialisées dans l’aménagement des espaces professionnels.

Respect des règles d’hygiène et de sécurité au travail, horaires flexibles, espaces accessibles aux personnes à mobilité réduite, formation des jeunes, intégration des personnes en situation de handicap, prise en compte des contraintes des employés (femmes enceintes, jeunes mamans, aidants, séniors…), congés, possibilité de travailler à la maison : la sphère de l’environnement de travail est très large. Et de cette sphère dépend en grande partie le bien-être des employés.

Ergonomie et psychologie

N’oublions pas un point très important qui mérite une mention spéciale, la dimension psychologique de la question. Un bon environnement de travail contribue à réduire le stress des employés. Ces derniers peuvent ainsi se dédier pleinement à leurs tâches quotidiennes et à des activités à valeur ajoutée pour leur entreprise, sans avoir à se soucier de frivolités telles que la panne d’une machine, un ordinateur qui ne redémarre jamais ou une chaise qui leur brise le dos.

Côté psychologie, les preneurs de décisions ont un grand rôle à jouer. Ils doivent avant tout avoir des qualités humaines qui leur permettent d’obtenir le meilleur de leurs employés : être à l’écoute, faire preuve d’empathie, leur assigner des tâches en accord avec leurs compétences… Pour faire passer les valeurs de leur entreprise (esprit d’équipe, entraide, engagement, prise d’initiative…), ils disposent d’une palette d’outils intéressants avec, comme fer de lance, les traditionnels séminaires destinés à instiller le team building dans les esprits.

La santé en entreprise, une affaire de ressources humaines

La santé des salariés n’est pas uniquement du ressort du médecin ou de l’inspecteur du travail. L’employeur est légalement obligé de veiller à la bonne santé de ses employés, et ceci de deux façons : d’une part en mettant en place des mesures de prévention des risques, d’autre part en informant et en formant ses salariés.

On comprend ainsi mieux pourquoi le département des ressources humaines joue un rôle fondamental dans la santé du salarié. La DRH doit informer et former les salariés sur les accidents du travail et les maladies professionnelles. Elle doit vérifier que les conditions de travail sont en accord avec la législation en vigueur et prévenir la direction en cas d’anomalie ou de non-respect de la loi. Elle doit identifier les besoins des employés, élaborer des plans de formation et communiquer les messages importants en utilisant les différents canaux dont elle dispose.

Auteur

david_oauiry.jpg

Romancier, traducteur et rédacteur web

Passionné de voyages, il a vécu huit ans à Madrid, puis deux ans en Argentine. Il travaillé...

david_oauiry.jpg

David Ouairy

Romancier, traducteur et rédacteur web Passionné de voyages, il a vécu huit ans à Madrid, puis deux...

Du même auteur