ADP

RH info : site d'actu et d'information sur les ressources humaines.

RSS

La motivation : un facteur de performance Humainement Durable

visuel_dossier_motivation_et_reconnaissance.jpg

Le contexte organisationnel des industries se dégrade de plus en plus en France. La pression commerciale des produits se mondialise dans une approche client exacerbée. La consommation des clients est devenue progressivement plus volatile et plus exigeante. Les clients intègrent tous plus ou moins une conscience « durable ». C’est-à-dire que les clients-consommateurs veulent des produits moins chers, de bonne qualité insérant une empreinte écologique moindre pour la planète.

Puis, l’entreprise est tiraillée par des éléments extérieurs comme les facteurs socioéconomiques et concurrentiels. Ensuite, elle est pressée par plusieurs facteurs sociaux, organisationnels qui réprimandent la performance organisationnelle humaine.

Retrouver de la motivation au travail : la voi(x)e humaine au cœur de l’organisation

La première conclusion est de voir nos contraintes industrielles, sociales ou autres comme des vecteurs d’amélioration « positives » de performance, d’ouverture de marché, etc.

Aujourd’hui, l’entreprise actuelle possède une ou plusieurs certifications ISO comme l’ISO 9001, l’ISO 14001, ou bien certifiée par un secteur d’activité comme l’EN 9100 pour l’aéronautique. La certification ISO 9001 demande une organisation transversale pour la satisfaction du client. Toutefois, les entreprises françaises ont toujours gardé un système hiérarchique dont l’organigramme est en silos.

Le mélange de l’organisation transversale orientée client et le système de management hiérarchique taylorien provoquent des problèmes organisationnels (turnover, mal être, stress au travail, etc.), humains (démotivation, absentéisme, présentéisme, etc.) et de performance accrue. Les deux systèmes sont antinomiques.

La deuxième conclusion est de comprendre le contexte de l’entreprise moderne d’aujourd’hui et les raisons factuelles organisationnelles d’un manque d’implication, d’engagement et de motivation au travail. Pour cela, l’organisme industriel doit comprendre et développer des actions autour des thématiques managériales, humaines tout en intégrant un système de management certifiable le permettant.

Actuellement, la résultante pour les collaborateurs-salariés d’entreprise est de retrouver de la motivation au travail pour un équilibre vie professionnelle et vie privée. L’analyse nous amène à une nouvelle réflexion de remettre l’humain au cœur du système industriel.

L’objectif est de comprendre les mécanismes de la motivation ? Comment le processus de motivation se déclenche-t-il ? Par quels moyens identifier ce processus chez chaque salarié pour en tenir compte pour un développement collectif, individuel et organisationnel ? Par quels moyens garder le cadre stratégique de l’entreprise tout en intégrant la motivation au travail ?

Quelles sont les conditions de la réussite ?

La première condition est de participer à la vision de l’entreprise afin de faire face à l’incertitude des changements industriels et socio-économique. La deuxième condition est d’aller vers le développement du leadership et d’une vraie déclinaison des rôles et autorités au sein de l’organisation.

La troisième condition est de développer un ou des styles de management propre à l’entreprise permettant le développement de la performance industrielle et humaine. La performance humaine se joue sur l’individu dans ces besoins individuels et collectifs. De plus, elle se caractérise par une demande « humaine » relationnelle (reconnaissance, etc.), sociale et collaborative.

La quatrième s’inscrit dans un processus évolutif du développement et du partage de la compétence « intelligente » dans toute l’entreprise. Le pari est accessible aujourd’hui pour l’entreprise de toute taille par l’identification d’une approche globale. Le management doit avec son équipe travailler sur des aspects de co construction (travailler ensemble), de coévolution (de grandir ensemble), de co performance (performer individuellement et collectivement), de co accompagnement.

La cinquième est de cadrer tous ces éléments dans un cadre unique ou intégré qui est représenté par les démarches de système de management Qualité, Sécurité et Environnement. Toutes ces conditions amèneront un nouvel accroissement de l’implication, de l’engagement et de la motivation des collaborateurs.

Vers une « Organisation Humainement Durable »

L’introduction d’une telle démarche « totalement transversale » améliore les conditions de travail, augmente l’implication du personnel et développe les performances vers l’Entreprise Sociétale. La philosophie motivationnelle s’appuie sur l’observation du terrain depuis plus de dix ans dans les secteurs les plus exigeants comme l’aéronautique et l’automobile. Puis, la mise en pratique « d’accompagnement humain » vient renforcer la profondeur opérationnelle de la motivation au travail.

Ce développement est aussi basé sur l’idée que l’entreprise est faite de Femmes et d’Hommes capables d’être (ré)unis pour réussir, se développer et atteindre les objectifs pour une double performance autour du concept opérationnel de « l’Organisation Humainement Durable ».


Christophe Gonzalez est Consultant en Système de Management, Fondateur de Motivea (http://www.e-motivea.net ) Il est auteur de Démarche QSE & Motivation au Travail, la boîte à outils de l’Organisation Humainement Durable. Editeur AFNOR Editions. A sortir le 26 Octobre 2015.

Auteur

christophe_gonzalez.jpg

Auteur, consultant, formateur, Dirigeant, Christophe sa carrière en tant qu'animateur informatique. Suite à une reconversion en 2004, il a...

christophe_gonzalez.jpg

Christophe Gonzalez

Auteur, consultant, formateur, Dirigeant, Christophe sa carrière en tant qu'animateur informatique...

Du même auteur